Chi va piano…

Chi va piano…

272
2

Deuxième match d’affilée sur le continent pour le Sporting qui se déplace chez le quatrième St Brieuc, en pleine forme en ce moment et qui lorgne sur la troisième place !
Fort de leur succès en terre Mayennaise, les Bleus veulent encore plus se rapprocher de la L2.
Chabert a laissé sur la touche Bocognano, on revient à un dispositif classique avec Salles Lamonge, le retour de Moretti au milieu et Vincent, Da Silva, Robic et Schur devant.
Les premières opportunités sont pour les locaux avec deux corners qui mettent Vincensini à contribution.
Les Bastiais tentent de réagir mais sans trop inquiéter le portier adverse et à la demi heure de jeu sur une perte de balle sur la gauche, Allée déboule et centre en retrait pour Romil qui bat Vincensini de près. 1-0.
Ça commence mal…
On pense alors rentrer au vestiaire sur ce score mais sur un long ballon dévié de la tête par Da Silva, Salles Lamonge (décidément en forme) égalise d’une belle frappe croisée, ouf !
Entre temps, St Brieuc s’est fait expulser un joueur pour un deuxième jaune, et va donc jouer à dix.
On espère du coup que les Bleus vont profiter de cet avantage mais pas du tout, la deuxième période sera soporifique avec juste deux occasions pour le Sporting en fin de match et un coup franc intéressant pour les jaunes et bleu. 1-1.

Nous aurions certes signé pour ces 4 points en deux déplacements, mais ce match laisse un gout d’inachevé car à 11 contre 10, le Sporting a été incapable de mettre réellement en danger son adversaire.
Nous nous contenterons de ce point qui nous rapproche un peu plus de la Ligue 2 et c’est bien là l’essentiel !
Espérons une victoire contre Lyon à Furiani pour peut être valider définitivement la montée…

FORZA BASTIA !

SHARE

2 commentaires

  1. Un match au contenu très pauvre, il est vrai, d’autant que nous n’avions pas des monstres en face et réduits à 10 qui plus est…
    Après il faut reconnaître l’enchaînement des matchs et la difficulté à conclure et valider cette montée. QRM est dans le même cas et derrière, les matchs sont tellement disputés que nous avons eu une fournée entière de matchs nuls. Ce championnat est dur et homogène. Nous serons en L2 l’année prochaine et, avec ou sans titre, c’est déjà un énorme exploit !
    Qui l’aurait parié, qui aurait fait un “all in” là-dessus rien que l’année dernière, sans parler d’il y a 4 ans, honnêtement ?

  2. La Ligue 2 nous tend ses bras, il va falloir maintenant chercher le titre. Titre qui sera très probablement décerné lors de l’avant dernière journée à Rouen Quevilly.

Laissez votre commentaire