Dominer n’est pas gagner

Dominer n’est pas gagner

556
1

Après deux nuls consécutifs, le Sporting recevait Concarneau pour le compte de la 24e journée de National, avec pour objectif de relancer la machine…

Les absences de titulaires précieux comme Vincent et Ben Saada (blessés), mais aussi Le Cardinal qui a perdu sa mère (et auquel nous apportons tout notre soutien dans cette épreuve), obligent Mathieu Chabert à composer. Guibert est aligné et le schéma tactique en 3-5-2 est inédit.

Les 20 premières minutes sont assez avares en occasions, même si les Bastiais ont bien le contrôle du ballon. Il faut attendre la 22ème minute pour voir la première frappe dangereuse, avec Assignon qui trouve Robic dans la profondeur, mais son tir en première intention manque le cadre. La réplique bretonne intervient dans la foulée avec un centre au second poteau repris par Ley, qui voit sa tentative bien captée par Vincensini (23ème).

Deux autres occasions bastiaises viendront ponctuer cette première période : une tête (au-dessus) de Bocognano sur corner (35ème) puis un une-deux entre Robic et Assignon avec un tir (non cadré) du latéral droit à l’entrée de la surface (39ème).

Il faudra bien plus de mouvement pour surprendre cette défense bretonne qui n’a plus perdu à l’extérieur depuis septembre ! On sait le Sporting plus affûté en seconde période habituellement, on attend donc le coup d’accélérateur…

Les Bleus débutent effectivement la seconde période avec un bon pressing sur le camp adverse mais ils manquent cruellement d’adresse dans les transmissions. Que de ballons perdus ! Le SCB domine de manière stérile.

A l’orée du dernier quart d’heure, le jeu s’accélère un peu. Robic centre pour Schur mais il ne peut reprendre (72ème), Assignon centre pour Diongue mais le ballon est dégagé au dernier moment (75ème), Quemper se glisse dans la surface mais son centre est capté par le gardien (77ème). Puis, contre le cours du jeu, c’est l’US Concarneau qui va débloquer le compteur sur sa première occasion de la seconde période. Boubaya, pas attaqué, tente une superbe frappe des 30 mètres hors de portée de Vincensini (78ème). 0-1.

Le Sporting continue sa domination et pousse pour égaliser dans cette fin de rencontre. Assignon, très en vue ce soir, adresse un centre devant le but qui ne trouve personne. Les Bretons ont mis le bus derrière, ils restent compacts et (encore plus) durs à bouger. Les Bleus insistent et dans les arrêts de jeu, après une longue touche d’Assignon mal renvoyée par la défense, Salles-Lamonges prend tout le temps d’armer un missile aux quinze mètres en plein lucarne (91ème) ! Un magnifique but qu’il célèbre en soulevant un maillot de Le Cardinal. 1-1.

Ce but à l’arraché évite la défaite au Sporting, permet de ne pas briser la confiance et de prendre un point qui comptera ! Ce troisième match nul consécutif montre cependant que le Squeubeu marque le pas, un coup de mou qui rappelle celui d’octobre… Cela permet à QRM, qui compte un match en retard,  de revenir à 1 point à la faveur de sa victoire face à Créteil. Il faudra incontestablement être plus offensifs lors du prochain déplacement à Laval, pour se relancer et pour marquer les esprits. Dominer n’est pas gagner, on commence à bien le comprendre !

SHARE

1 commentaire

Laissez votre commentaire