Un point c’est tout

Un point c’est tout

349
0

Pour effacer le petit coup de mou contre Villefranche (1-1) la semaine dernière, le Sporting se déplaçait à Sète ce samedi pour le compte de la 23ème journée. Après la meilleure défense la semaine dernière, c’est la deuxième meilleure défense qu’affrontent nos Bleus.

Une poignée de Turchini est venue encourager les Bastiais, qui arborent à l’échauffement un t-shirt en soutien au capitaine Gilles Cioni, sévèrement blessé lors du dernier match. Mathieu Chabert a composé son onze sans Vincent et Guidi (blessés) et avec le retour d’Assignon sur le côté droit de la défense.

Comme cela devient une triste habitude, nos Bleus laissent les adversaires entamer la rencontre tambour battant. La première frappe dangereuse est néanmoins bastiaise par Ben Saada, repoussée par Pappalardo, le portier de Sète (13ème).

A la 21ème, les Héraultais marquent sur coup-franc mais l’arbitre avait sifflé une faute dans la surface. Le Sporting répond à la 25ème par un tir puissant de Diongue à l’entrée de la surface, à nouveau repoussé par le gardien. Avant la pause, Schur aux 30 mètres décoche un missile qui trouve la transversale (41ème)… Le SCB a évolué en bon diesel pour finalement bien prendre le dessus en fin de première période, malheureusement de manière stérile à la mi-temps.

En seconde période, les Bleus se créent de belles occasions avec un tir de Ben Saada (50ème) et un centre pour Robic dévié en corner (53ème). A l’heure de jeu, Vincensini dévie un coup-franc cadré de Kaïboue. A la 73ème, Salles-Lamonge n’arme pas assez sa tête cadrée qui finit dans les mains du gardien. La fin de match est équilibrée avec des situations de chaque côté mais sans grosse prise de risque pour ne pas perdre…

Le Sporting n’a pas marqué (malgré le commentateur qui nous promettait des buts) face à une équipe sétoise très solide et pas deuxième meilleure défense pour rien ! Deuxième match nul de suite, il faudra prendre les 3 points vendredi prochain face à Concarneau à domicile afin de le bonifier. Quevilly-Rouen peut revenir à égalité de points à condition de gagner ses deux matchs en retard. Le 3ème, Orléans, est à 14 points (avec un match en retard). Les matchs en retard brouillent un peu les pistes mais l’essentiel est de continuer à ne pas perdre à l’extérieur tout en faisant le plein à domicile. Un point c’est tout !

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire