Une plutôt mauvaise soirée

Une plutôt mauvaise soirée

327
2

Eliminés de la Coupe de France dimanche dernier à domicile contre Furiani, le Sporting reprenait le chemin du championnat de National avec la réception de l’US Orléans pour le compte de la 11ème journée. 1500 spectateurs ont pris place de manière clairsemée dans les gradins, 27 supporters d’Orléans sont présents en Ouest et derrière eux, sur le toit de l’ancien centre de formation, une partie des accaniti de la Petrignani n’ayant pas « le bon numéro » nous gratifient d’un numéro pyrotechnique motivant !

Dès l’entame de jeu, les Bastiais ont une opportunité sur un coup-franc de Salles-Lamonge dont la frappe, repoussée par la défense adverse, parvient à Vincent qui manque le cadre de peu.

Les Bleus sont bien engagés dans ce premier quart d’heure mais ils multiplient les erreurs techniques et les maladresses, les empêchant d’être réellement dangereux.

À la 19ème minute, Yohan Bocognano perd le ballon en défense sur un crochet manqué face à Carnejy Antoine. Ce dernier se présente devant Vincensini et ouvre la marque pour Orléans. Accusant le coup, les hommes de Mathieu Chabert subissent et sont tout près d’encaisser un but à la 26ème minute après une nouvelle perte de balle : Carnejy Antoine, encore lui, se présente devant les buts mais ne cadre pas.

Le Sporting se réveille à la 34ème minute. Sur un très bon service de Schur, Christophe Vincent croise sa frappe et égalise !

Les deux équipes rentrent ainsi aux vestiaires sur ce score de parité 1-1.

Onze minutes après la reprise, Da Silva élimine son défenseur avant de centrer pour Robic. Il sera malheureusement trop court pour pousser le cuir dans les buts.

A l’image de la première période, le Sporting est techniquement très loin de son niveau, les pertes de ballon s’enchaînent, les passes latérales en défense aussi… A un peu plus de 10 minutes de la fin du temps réglementaire, Moretti (dont l’entrée a amené beaucoup de mouvement comme souvent) déborde et centre pour Santelli qui frappe au-dessus.

La fin de match est houleuse : les Orléanais ne sont pas avares de provocations, les erreurs d’arbitrages concentrent les crispations… Une pluie de cartons jaunes s’est abattue sur Furiani !

Le Sporting concède le match nul : le manque de rythme lié aux matchs reportés a pesé. Une partie qui débute avec une erreur individuelle de son joueur le plus en vue, du patron, donne le (mauvais) « la » de la rencontre… Il y a malheureusement eu trop d’erreurs, trop de passes mal ajustées, trop de centres vers personne, trop de maladresses et vraiment pas assez de jeu vers l’avant. Il faudra réviser ses gammes pour ajuster le « la » pour la réception de Laval jeudi prochain, un match déjà presque capital pour rester au contact et rétablir une dynamique.

Forza Bastia !

SHARE

2 commentaires

  1. Merci pour le résumé ! On est dans le dur , trop d’erreurs défensives et d’approximations devant pour espérer mieux !
    Il faut se ressaisir !
    FORZA BASTIA !!

  2. Que de déchets et d’éreurs …
    Npus traversons une période difficile (…), espérons que des jours meilleurs arriveront rapidement et pourqui pas pour la réceptîon de Laval. Une rencontre très importante qu’il faudra bien négocier.

Laissez votre commentaire