Quand ça ne veut pas…

Quand ça ne veut pas…

236
0

Le Sporting renouait avec la compétition, après 13 jours sans jouer, ce jeudi soir à Créteil. Près de 350 Turchini donnaient de la voix au stade Dominique Duvauchelle pour cette 10ème journée du championnat (d’après FFFtv).

Les Bleus entament bien la partie avec de belles occasions et la maîtrise du ballon. Peu après le quart d’heure de jeu, Da Silva récupère un ballon mal négocié par la défense de Créteil et ajuste une frappe tendue qui ne trouve malheureusement que le poteau droit. Une minute plus tard, les hommes de Mathieu Chabert maintiennent la pression avec une récupération de Robic sur un corner mais sa frappe est contrée par la défense cristolienne. Guidi, qui a bien suivi, frappe à son tour mais le ballon termine dans les gants de Véron, le gardien adverse. Les joueurs de Créteil reprennent peu à peu le jeu à leur compte et laissent moins d’espaces aux Bastiais.

0-0 à la mi-temps et on imagine mal le score en rester là tant le Sporting a dominé ces premières 45 minutes…

Au retour des vestiaires, Créteil se crée une belle occasion de but avec Farade dont la frappe de l’extérieur du droit n’est heureusement pas cadrée. Les Bastiais accélèrent et buttent sur un redoutable Véron : sur un corner de Salles-Lamonge, il réalise un triple arrêt devant un tir de Bocognano et à deux reprises de Guidi. Dans la foulée, Da Silva en altruiste place une offrande à Robic mais sa frappe est contrée par la défense.

À la 58ème minute, totalement contre le cours du jeu, Mokdad élimine Bocognano et ajuste Vincensini pour l’ouverture du score. 10 minutes plus tard, le même Mokdad récidive et inscrit le second but sur la deuxième réelle occasion des Cristoliens. Deux erreurs de la défense, deux buts encaissés. La douche froide, comme s’il ne faisait déjà pas assez froid à Créteil… Deux buts à remonter pour sauver un point, il reste 20 minutes.

Les Bleus s’y emploient mais accusent le coup, cela s’en ressent sur la fluidité du jeu et sur les choix des joueurs. A la 75ème minute, Santelli centre pour personne alors qu’il peut frapper. A la 78ème minute, Véron repousse du bout des doigts un magnifique coup-franc de Salles-Lamonge sur la barre. Les Bastiais laissent beaucoup d’espaces à leurs adversaires pour tenter de revenir dans le jeu. Farade en profite et frappe sur la barre à 5 minutes du terme, puis échoue devant Vincensini qui effectue un bel arrêt.

Défaite 2 – 0. Beaucoup de frustration mais dominer n’est pas gagner ! Il faudra s’en souvenir et gageons que le rythme soutenu qui attend nos Bleus sur le prochain mois leur permettra de regagner cette efficacité qui les place tout de même 5ème à 2 points du leader avec 2 matchs en retard à domicile et 6 rencontres sur 8 disputées à l’extérieur !

Nos adversaires du soir se retrouvent sur le podium et sans leur faire offense, cela est un indicateur du niveau de performance de ce championnat où nous avons donc toute notre place en haut du tableau. De quoi positiver !

Prochain rendez-vous, ce dimanche au Stade Armand Cesari pour le 5ème tour de la Coupe de France face à l’AS Furiani-Agliani (qui nous reçoit). Ensuite, il faudra prendre 3 points face à Orléans vendredi prochain puis face à Laval le jeudi suivant en match en retard.

Forza Bastia !

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire