Rétro 2019-2020 En chiffres…

Rétro 2019-2020 En chiffres…

191
0

Rétro 2019-2020

7ème partie

Deux entraîneurs à la tête du Sporting cette saison puisque Stéphane Rossi a dirigé l’équipe lors des 9 premières journées, Mathieu Chabert prenant le relai début novembre. Ce dernier dirigera l’équipe à 11 reprises, malade il sera absent pour le dernier match disputé à Drancy. Pour l’occasion c’est Fred Née qui sera sur le banc.

De la 1ère à la 9ème journée, 21 points ont été engrangés. 7 victoires, 0 nul, 2 défaites. 16 buts inscrits, 8 encaissés.

En moyenne sur cette période c’est 2,33 points pas match, 1,31 but inscrit, 0,88 encaissé.

De la 10ème à la 21ème journée, 32 points ont été engrangés. 10 victoires, 2 nuls, 0 défaites. 21 buts inscrits, 7 encaissés.

En moyenne sur cette période c’est 2,66 points par match, 1,75 but inscrit, 0,58 encaissé.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, l’arrivée de Mathieu Chabert à la tête de l’équipe a été bénéfique.

On notera qu’avec sa moyenne de 2,33 points par match, comme enregistrée sous l’ère Rossi, le Sporting aurait fini après 21 matchs avec 48,93 points, encore devant Sedan qui au final en aura 48… Avec des si…

La solidité exceptionnelle de la défense de Sedan a été saluée à juste titre avec 4 petits buts encaissés, mais Bobigny 12 et le Sporting 15 sont dans les temps par rapport aux autres groupes de N2.

Rouen qui finira à la 3ème place dans le groupe B en a encaissé 15. Sète 1er du groupe C 15 également, Annecy 1er du groupe D 16.

Martin a gardé les buts du Sporting à 17 reprises. Il a encaissé 10 buts. Lombard qui l’a remplacé en cours de match à Saint Maur aura été titularisé à 4 reprises. Il a encaissé 5 buts.

Sedan et Bobigny ont également utilisé deux gardiens différents durant la saison.

Ces joueurs ont disputé tout ou partie des rencontres en défense :

Le Cardinal a été titulaire à 17 reprises. Il est entré en jeu 2 fois dont 1 au milieu de terrain.

Bocognano a été titulaire à 17 reprises et est entré en jeu 1 fois.

Salis a été titulaire à 12 reprises. Il a disputé 1 rencontre au milieu de terrain avec une défense à 3 centraux.

Quemper a joué en défense depuis l’arrivée de Mathieu Chabert. Il y a été titularisé à 8 reprises et a disputé 1 rencontre au milieu de terrain avec une défense à 3 centraux.

Schur, le « couteau Suisse », a été titularisé en défense à 8 reprises et a disputé 2 rencontres au milieu de terrain avec une défense à 3 centraux.

Cioni a été titularisé à 6 reprises et est entré en jeu 2 fois.

Coulibaly a été titularisé à 3 reprises.

Moretti a été titularisé en défense à 6 reprises et y a fini la rencontre à St Maur après l’expulsion de Guibert.

Guibert a été titularisé en défense à 7 reprises.

Nos joueurs n’ont concédé que 2 penaltys et terminent la saison avec 8 «clean sheet ».

En plus de leurs matchs en défense, Moretti en a disputé 13 au milieu de terrain, Schur 10, Coulibaly et Quemper 8. Cantonné au banc des remplaçants depuis l’arrivée de Mathieu Chabert, Guibert est entré 6 fois en jeu devant la défense en fin de rencontre.

Indéboulonnables au milieu, Salles-Lamonge Vincent, Diongue et Ben Saada, arrivé en cours de saison, auront disputé respectivement 19, 17 et 16 matchs pour les deux derniers cités.

Le secteur offensif a longtemps été privé de Mesbah, 11 participations devant Tutu 10, mais derrière Etshimi 16. Da Silva n’a pas pu pleinement s’exprimer avec cette fin de saison prématurée, 4 matchs disputés, alors que Kherbache a saisi sa chance et a été aligné à 5 reprises. N’oublions pas Haguy, Belle et Massoni qui ont quitté le Club à la trêve hivernale.

Deux joueurs, Tutu et Keita, étaient arrivés en renfort juste avant le départ de Stéphane Rossi. Si Tutu a été aligné à 10 reprises par Mathieu Chabert, Ali Keita est reparti très rapidement sans disputer la moindre rencontre avec le maillot du Sporting. Deux autres joueurs sont arrivés au mercato d’hiver. Si Da Silva a disputé 4 rencontres, Massiré Kanté n’a pas eu lui l’occasion de le faire. Il était présent sur le banc pour le dernier match à Drancy sans entrer en jeu.

Hormis « l’accident » à Saint Maur nos joueurs ont été relativement peu sanctionnés avec 3 cartons rouges reçus : Martin, Guibert et Moretti lui pour deux jaunes lors de la même rencontre.

50 cartons jaunes en 21 matchs les plus visés étant Salis et Vincent avec 5 jaunes chacun.

Comme pour la défense, notre attaque est dans le haut du classement. Deuxième du groupe avec 37 buts inscrits derrière Reims et ses 39 buts, le Sporting est derrière Chartres (42 buts) et St Brieuc (38) du groupe B, Louhans (42) du groupe D, mais devant Sète (33) du groupe C.

Nous l’avons fait remarquer par ailleurs, l’attaque bastiaise ne reposait pas sur un ou deux joueurs. Le danger pouvait venir de partout notamment sur coup de pied arrêté.

Nos artilleurs :

Bocognano 6 buts dont 3 penaltys. Etshimi 6 buts dont 1 penalty. Mesbah 5 buts dont 2 penaltys. Diongue 4 buts dont 1 penalty. Le Cardinal, Salles-Lamonge et Schur 3 buts. Ben Saada 2 buts. Vincent, Kherbache, Quemper, Guibert et Tutu 1 but.

Le jeu bastiais se caractérise par un « coup de mou » au milieu des mi-temps. En effet seulement 8,1% des buts inscrits par nos Bleus l’ont été lors du deuxième ¼ d’heure de chaque mi-temps. Les entames de mi-temps sont au contraire le point fort avec respectivement 29,7 et 21,6% des buts marqués. Les derniers ¼ d’heure 13,5 et 18,9% ont plusieurs fois fait basculer le sort des rencontres.

Il y aura peu de mouvements dans l’effectif puisque seuls du groupe « 2019-2020 » Tutu en fin de prêt retourne à Caen, Kanté a signé à l’US Colomiers en N2 et Etshimi à qui le staff a demandé de se trouver un nouveau club, sont partants. A ce jour une seule arrivée, Dume Guidi qui arrive du Gaz.

FORZA BASTIA! 

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire