Chamboule tout perdant !

 

 

 

« Il y aura des changements de joueurs ». Pas d’intox de la part de François Ciccolini. Il l’avait annoncé, il l’a fait.

Au moment du coup d’envoi Squillaci, Palmieri, Cahuzac et Ayité sont sur le banc de touche et vont suivre les débats auxquels sont conviés Leca dans les buts, Djiku Modesto Peybernes Marange en défense, Mostefa Fofana à la récupération, Kamano Ngando Danic à l’animation offensive et Brandao à la pointe de l’attaque. Le « bon vieux » 4-2-3-1 qui a à de maintes reprises fait preuve de son inefficacité est de retour…

La partie débute dans un Armand Cesari qui sonne creux malgré la présence de bon nombre d’enfants invités pour l’occasion. Le jour, l’horaire et le mauvais temps y sont sûrement pour quelque chose. Mais pas que…

Il faut tout juste cinq minutes pour que nos joueurs obtiennent le premier corner de la partie. Il est tiré par Danic et Riou capte le ballon sans problème.

Premier corner et première véritable occasion pour Danic qui voit sa frappe contrée in extrémis par Cana (7ème)

Belle opportunité pour Brandao à la 12ème mais il ne profite pas du « caviar » de Ngando.

A la 16ème un coup-franc d’Iloko est repris de la tête par Sightorsson sans que Leca ne soit inquiété puisque le ballon n’est pas cadré. Dans la foulée c’est Riou qui doit s’y reprendre à deux fois afin de capter le ballon frappé par Fofana.

Depuis quelques minutes les Nantais sont mieux et pressent d’avantage au milieu de terrain sans pour autant accélérer le rythme.

A la 29ème Danic se joue de Sabaly et parvient à centrer. Personne n’est à la réception et le ballon passe devant les buts de Riou pour finalement sortir en touche côté opposé.

Deux minutes plus tard Fofana, après plusieurs passements de jambes, tente une frappe à l’entrée de la surface de réparation. Au dessus… (31ème)

Sur un corner tiré par Ngando, Riou est un peu juste et ne parvient qu’à prolonger le ballon sur un Modesto surpris qui ne peut éviter la sortie de but. (34ème)

Alors que nos Bleus « vendangent » un nouveau corner, les Nantais partent en contre-attaque. Bammou qui récupère le ballon dans l’axe des buts à la limite de la surface adresse une frappe que Leca détourne ! Sur une de leurs rares occasions les Canaris ont failli ouvrir le score ! (44ème)

Pas de temps additionnel en cette fin de mi-temps et les deux équipes sont renvoyées aux vestiaires sur ce score de 0-0.

Nos joueurs ne sont pas parvenus à imposer le jeu à des Nantais qui ont bien retenu la leçon suite à leur lourde défaite à Rennes dimanche dernier.

Si la possession de la balle est équitablement partagée (50-50) avec 5 tirs (1 seul cadré) contre 1 (cadré) 4 corners à 0 et 18 centres à 3 le reste des stats est à l’avantage de nos Bleus dans cette mi-temps « pépère »…

François Ciccolini qui a demandé à Palmieri de s’échauffer pendant la pause n’effectue pas de changement à la reprise. Der Zakarian pour Nantes non plus.

Pas de changement de joueurs et pas de changement de physionomie dans la rencontre. Cela ronronne toujours et nos joueurs n’arrivent pas à « enflammer » le match. Le jeu est lent et sans surprise.

A la 56ème Modesto pour une faute sur Gomis reçoit un carton jaune. Il est à deux doigts du rouge lorsque, inexplicablement, il s’énerve sur le Nantais resté au sol. L’arbitre n’en rajoute pas…

Sur le coup-franc qui suit cette faute, Leca capte bien le ballon devant Cana qui le convoitait.

A l’heure de jeu Palmieri remplace Marange et Ayité Kamano.

Deux minutes plus tard il faut une belle sortie de Leca dans les pieds de Thomasson pour éviter le pire ! (62ème)

Alors que nos joueurs avaient tiré à cinq reprises en première mi-temps, ils n’ont pas adressé une frappe au but depuis la reprise contrairement aux Nantais qui eux en sont à six maintenant ! Les « fluos » ont pris le match à leur compte et il devient de plus en plus difficile d’approcher les cages de Riou. Même en contre…

A la 82ème François Ciccolini effectue son dernier changement. Alors que visiblement Fofana devait sortir c’est finalement Ngando qui cède sa place à Coulibaly. « Lorsque tu ne peux pas gagner un match, ne le perd pas… »

Il reste cinq minutes de jeu lorsqu’après une très mauvaise relance dans la surface bastiaise, Djiku et Bammou à la lutte pour récupérer un ballon aérien se percutent tête contre tête. Si notre défenseur s’en tire avec un beau bandage autour du crâne, Bammou lui est évacué sur une civière après la pause d’une minerve !

Alors que Sala entre immédiatement en jeu pour remplacer Bammou, Djiku est lui obligé d’attendre le feu vert de l’arbitre central. Il y a là quelque chose d’anormal…

Cet arrêt de jeu et les différents changements de joueurs offrent huit minutes de temps additionnel aux deux équipes pour tenter d’arracher la victoire.

A la 94ème Danic ne profite pas de l’absence d’un défenseur Nantais resté au sol au milieu de terrain et manque le cadre !

L’ultime centre de Djiku à destination de Brandao dans la surface est à l’image de la rencontre : Raté…

Les deux équipes se séparent, comme au match aller, sur ce score de 0-0.

Un chamboule tout qui au final n’apporte rien…

N’y allons pas par quatre chemins, les choix du coach pour cette rencontre nous laissent perplexe. Comment expliquer ce turnover alors que l’équipe, malgré le nul concédé aux Lorientais, semblait sur une bonne dynamique ? Il y aura trois matchs à disputer en une semaine ? Ok ! Mais les Nantais en étaient eux à leur quatrième rencontres en dix jours dont une avec prolongations. Que l’on fasse alterner nos deux « vieux » défenseurs centraux cela peut se comprendre, quoi que, mais alors comment expliquer la présence de Danic (34 ans) et Brandao (35 ans) durant l’intégralité des rencontres face à Lorient samedi et ce soir face à Nantes ?

Après une première mi-temps légèrement favorable à nos joueurs (voir stats plus haut), la deuxième a été entièrement à l’avantage des Nantais. Ils ont tiré 7 fois aux buts (1 seule fois pour nos joueurs) et il a fallu que Jean Louis Leca intervienne avec à propos en deux occasions quand son vis-à-vis a, somme toute, passé une soirée bien tranquille.

Malgré cette relative bonne première mi-temps le sentiment d’impuissance était déjà présent. Pourquoi se priver de nos meilleurs atouts offensifs ?

Les approximations ont été nombreuses ce qui est logique avec des joueurs peu habitués à évoluer ensembles. Le retour  ce 4-2-3-1 est également une énigme après les espoirs suscités avec l’association Brandao-Ayité.

En fin de compte ce remue ménage n’a rien apporté. Physiquement nos joueurs n’ont pas été supérieurs aux Nantais et il a n’a pas permis de mettre en place une organisation qui pouvait les faire douter.

Après Nantes qui possède la 3ème meilleure défense du championnat, c’est celle de Lille (la 2ème) qui se profile. Si Frédéric Antonetti était devant son poste ce soir, il ne doit pas être trop inquiet pour samedi…

Au final nous ne retiendrons de positif de cette rencontre face à Nantes que l’inviolabilité des buts de Jean Louis Leca qui permet au Sporting d’être la seule équipe de L1 à afficher 5 matchs entiers sans encaisser de but. Bravo !

FORZA BASTIA!

PS: Nous vous rappelons que les matchs du Sporting  sont diffusés sur écran géant à notre siège le Wagon Bleu. N’hésitez pas à retenir votre place (01 45 22 35 25)

SHARE

3 commentaires

  1. Voila..voila…..2pts sur 6 et peut etre 3 sur 9 le we prochain…brandao à peut être perdu 6 kg mais il a aussi perdu ses pieds sur l’occasion à 3m du but .
    on est pas paris (heureusement ) on ne peut pas enlever nos 3 meilleurs joueurs sans incidence ……
    Au moins maintenant nos dirigeants savent qu’il faut blinder les contrats de floyd et julian……

  2. tout est dit, et bien dit…merci ! quand j’ai vu la compo de départ, je me suis demandé à quoi joué Cicco ??! attention à ce qu’il ne fasse pas n’importe quoi, à force de vouloir se démarquer de son prédécesseur… 1re mi-temps honorable malgré tout…mais une 2è effroyable, avec un fort sentiment de déjà-vu…plus aucune cohésion, et sans un grand Leca encore, c’était un zéro pointé…Danic qui me laisse toujours aussi perplexe (ras le bol des cpa qui ne décollent pas ou se transforment en passe à l’adversaire ; et que de ballons faciles perdus bêtement!!!)), Kamano, remue mais a perdu sa spontanéité…son jeu est bien trop prévisible et il ne fait plus de différences…Ngando, pas si mal mais ne tient pas physiquement plus d’une mi-temps…étonnant pour un joueur de son age…Palmiéri,je trouve, a fait une rentrée horrible…rayon satisfaction, Leca bien sûr, Djiku et Fofana, tant qu’il a du soutient à ses côtés, puis Ayité, qui a le feu dans les jambes en ce moment.
    Là, se profile Lille, l’adversaire sûrement le plus redoutable du lot, malgré son classement actuel. à Cicco de faire en sorte de redresser la barre…déjà 4 points de perdus à domicile…on se met la pression tout seul…très bien de (enfin) parvenir à gagner à l’extérieur, mais si c’est pour dans le même temps en perdre tout le bénéfice dès que l’on joue à la maison, ça ne change pas grand-chose à la donne.
    Points positifs, l’invincibilité de Leca (il le mérite, franchement énorme), et le fait d’avoir pu assister au pire match de Gillet à Furiani (merci Guillaume!!!)…

  3. Pour résumé, un score nul et vierge, et pour le spectacle, … on repassera …
    Il faudra faire un autre résultat samedi contre Lille pour ne pas jouer le lièvre de la fable.
    Enfin, la suite de la soirée hier soir sur le petit écran était plus captivante (…)

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.