Coups du sort…

Coups du sort…

1279
3

Coups du sort…

 

 

C’est dans un stade Louis II sonnant le creux, mais où près de 150 accaniti ont tout de même pris place que le Sporting va tenter de remporter un premier succès à l’extérieur cette saison… ou, ce qui serait déjà bien face au 2ème du championnat, de ramener un point afin de « valoriser » les trois pris face à Lyon.

Avec un groupe toujours amoindri par les blessures et les suspensions, pas beaucoup de possibilités s’offrent à François Ciccolini pour cette deuxième rencontre des trois à disputer en sept jours.

Le coach tente toute même d’apporter de la vitesse au cas où un contre se présenterait en incorporant Romain à la place de Brandao à la pointe de l’attaque.

Aucun véritable arrière droit n’étant du voyage c’est Peybernes qui occupe le poste, Squillaci, Modesto et Palmieri complétant la défense devant Leca.

Coulibaly et Mostefa sont reconduits en milieux défensifs derrière une ligne de trois composée de Danic, Ngando et Kamano.

Côté Monégasque des noms mais, à notre humble avis et malgré leur deuxième place au classement, pas d’équipe…

Les hommes de Jardim soucieux d’oublier leur triste prestation à Angers samedi dernier débutent la rencontre tambour battant. Ils obtiennent même leur premier coup-franc dès la 2ème minute et leur premier corner à la 7ème. L’un et l’autre sans danger pour Leca.

Ce n’est qu’un feu de paille et le Sporting s’enhardit ( !) un peu. La frappe de Coulibaly passe loin des buts de Subasic puis nos Bleus en gris ce soir, reviennent à 1-1… aux corners (14ème).

Au ¼ d’heure de jeu si les Monégasques ont la possession du ballon (54%-46%) ils ne sont aucunement dangereux.

Après une première sueur froide lorsque Vagner Love (quel surnom stupide !) croise trop sa reprise de la tête (24ème) c’est Leca qui rattrape une double erreur Peybernes-Squillaci en détournant d’une main ferme une frappe à bout portant de Bernardo Silva (28ème).

A la 36ème Monaco obtient un corner. Moutinho le frappe et c’est Modesto qui marque contre son camp ! Quel coup du sort ! Alors qu’ils ne s’étaient crée qu’une seule véritable occasion les Monégasques mènent au score. Rageant ! (36ème Monaco 1 Bastia 0)

La pause approche et déjà Diallo et Brandao s’échauffent. Visiblement François Ciccolini n’est pas satisfait de la première période de ses joueurs.

L’arbitre renvoie les deux formations aux vestiaires sur ce score de 1-0.

Les statistiques à la mi-temps ne sont pourtant pas spécialement à l’avantage des locaux si nous exceptons la faible possession du ballon côté bastiais (59% contre 41%) mais situation qui est une constante dans notre jeu depuis le début de la saison. 2 tirs dont 1 cadré pour chaque équipe, 80% de passes réussies et 15 centres pour les Rouges et Blancs, 68% et 4 centres pour nos Bleus. Dire qu’il a fallu un « CSC » pour être mené à la marque !

Au retour des vestiaires François Ciccolini effectivement peu satisfait de la première période effectue deux changements. Romain et Kamano sont remplacés par Brandao et Diallo.

Grâce, ou pas, à ces changements le Sporting démarre mieux la deuxième mi-temps qu’il ne l’avait fait en première et cette fois ce sont nos joueurs qui obtiennent le premier coup-franc. La frappe de Danic atterrit dans les bras de Subasic à la 47ème.

L’allant bastiais ne dure cependant pas plus de cinq minutes et les Monégasques s’offrent une énorme opportunité à la 52ème lorsque Vagner Love (j’ai vraiment du mal avec ce nom stupide re !) reprend un centre de Coentrao et expédie le ballon sur Leca qui n’en espérait pas tant ! Deux minutes plus tard c’est Dirar qui « vendange » à son tour un centre venu de la droite de notre défense (54ème)

Nos joueurs subissent mais ne faiblissent pas tout comme les accaniti présents dans le parcage et que nous entendons parfaitement.

Comme dans beaucoup de rencontres de L1 cette saison le jeu pratiqué par les deux équipes est d’une pauvreté sans nom. C’est sur un nouveau coup du sort que Monaco va doubler la mise. Cette fois c’est Squillaci qui malgré lui dévie une frappe de Bernardo Silva que Leca semblait s’apprêter à capter sans problème (74ème Monaco 2 Bastia 0). Et voilà comment en pratiquant un jeu d’une piètre qualité on est 2ème du championnat !

« Les carottes sont cuites » au moment où François Ciccolini effectue sont troisième et dernier changement. Squillaci sort et Keita entre en lieu de place de Peybernes qui lui glisse au centre de la défense (77ème).

Dans les deux camps on attend « tranquillement » la fin de la rencontre à l’image de ce « geste technique » de Dirar qui après avoir parfaitement débordé centre… derrière le but. Surtout pas de blessure ou de carton, il y a un nouveau match dans quatre jours…

Un dernier sursaut pour nos joueurs avec cette frappe de Palmieri que Subasic dévie sur Ngando dont la reprise est contrée par Moutinho (91ème).

L’arbitre sifflera la fin de la rencontre quelques instants plus tard.

Pas plus de réussite pour François Ciccolini que chez Ghislain Printant à l’extérieur ! Pouvait-il en être autrement avec un groupe aussi handicapé par les absences ? Nous attendrons pour « juger » mais au final il y avait peut être « quelque chose à faire » ce soir…

Si la possession de la balle est toujours en faveur de Monaco au terme de la rencontre, l’écart s’est réduit (51%-49%). Les hommes de Jardim ont tiré 8 fois aux buts, nos joueurs 9, les deux équipes cadrant chacune à 4 reprises… pour deux buts « CSC » pour les Monégasques !

François Ciccolini avait qualifié les 3 points de la victoire obtenue face à Lyon d’inespérés. Combien en avait-il « programmé » pour cette rencontre face à Monaco ? 1 tout au plus…

Reste à attendre les résultats des autres rencontres de cette 24ème journée pour nous faire une idée plus précise des conséquences de ce revers. Toulouse à Nice, Reims face à Angers, Le Gaz à Nantes, Montpellier face à Marseille et Lille qui reçoit Caen ne feront pas toutes carton plein. Cependant dans le pire des scénarii le Sporting pourrait se retrouver 17ème avant de recevoir Troyes samedi prochain ?

Si la rencontre d’aujourd’hui pouvait constituer un bonus, le prochain Bastia-Troyes celui-là de match il faudra à tout prix le gagner !

FORZA BASTIA!

PS: Nous vous rappelons que les matchs du Sporting  sont diffusés sur écran géant à notre siège le Wagon Bleu. N’hésitez pas à retenir votre place (01 45 22 35 25)

SHARE

3 commentaires

  1. ce fut un bon entrainement pour les defiscalisés , j’attend maintenant les 10j qui viennent , et j’espere avoir 6 pts de plus apres avoir tapé troyes et reims , les 1er ayant perdu ses 2 meilleurs joueurs et reims n’ayant rien d’une equipe sauf quand elle se fait huer et insulter par le petit public de Delaune ….
    y’a vraiment qq chose à faire sur ces 2 matchs ! on va retrouver notre capitaine et d’autres solutions vont se presenter au nouveau coatch .
    FORZA

  2. Pour Reims il faudra voir ce que vont apporter leurs recrues du mercato hivernal…
    Avec 4 points de plus après les deux prochaines rencontres le Sporting aurait fais un petit pas supplémentaire vers le maintien.

  3. triste match une fois de plus…dommage, car malgré sa 2è place, monaco est très très loin d’être impressionnant…effectivement, on récupère quelques joueurs importants pour la réception de Troyes…le retour des jeunes (un peu par la force des choses), Romain, Coulibaly, Keita, offre de nouvelles solutions. ça permettra peut-être de laisser « au repos » des Danic et Mostefa qui sont cuits de chez cuits! 3 points après Lyon et Monaco, ce n’est pas si mal, l’essentiel étant Troyes et Reims…une 1re victoire à l’extérieur, en Champagne, serait idéale !

Laissez votre commentaire