Gagné… Mais pas rassurés !

Gagné… Mais pas rassurés !

1219
3

Gagné… Mais pas rassurés !

 

Il fallait gagner, nos joueurs l’ont fait. 3 points, 3 buts marqués, 0 encaissé. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, pourtant….

Ghislain Printant a du par la force des choses modifier son « 11 » de départ pour affronter Toulouse. Par rapport au groupe qui a débuté la rencontre à Lyon mercredi dernier pas moins de cinq changements de titulaires, puisque si Leca est toujours dans les buts nous retrouvons en défense et de droite à gauche Cahuzac, Squillaci, Peybernes et Marange. Une ligne de deux milieux défensifs composée de Mostefa et Fofana, une ligne de trois plus offensifs avec Danic, Diallo et Palmieri, Brandao retrouvant le poste d’attaquant de pointe Ayité étant finalement absent pour cause de blessure. Le choix des hommes prouvent que Ghislain Printant cherche encore la bonne solution avant de recevoir ces Toulousains qui n’ont gagné que leur première rencontre cette saison et qui restent sur six matchs sans connaître les joies de la victoire.

Comme les Bastiais les Toulousains se plaignent d’un traitement particulièrement sévère de la part du corps arbitral puisqu’ils totalisent cinq cartons rouges (quatre pour nos Bleus). Pourtant la première faute de Régattin sur Cahuzac arrive dès la 45ème seconde de jeu ! Notre capitaine le lui reproche trop vertement, résultat un carton jaune pour les deux !

Nos Bleus prennent résolument le jeu à leur compte net la première frappe est signée Danic. Il ne trouve pas le cadre (5ème).

Les Toulousains ont du mal à se sortir de la pression bastiaise et craquent à la 8ème minute. Brandao reprend un centre de Mostefa mais le gardien dévie le ballon sur sa transversale. Palmieri qui a bien suivi se trouve à point nommé pour placer de la tête la balle hors de portée de Goicoechea (8ème Bastia 1 Toulouse 0).

Après un premier ¼ d’heure tout à leur avantage nos joueurs baissent de rythme. Les Toulousains menés au score et dans la possession du ballon (51% contre 49) obtiennent le premier corner de la rencontre à la 15ème.

Alors que les hommes d’Arribagé se montrent de plus en plus pressants l’arrosage automatique de la pelouse se met en marche contraignant les joueurs à une pause « rafraîchissement » qui n’était pas prévue ! (22ème)

Les Toulousains accumulent les corners et il faut tout le talent de Leca pour contrer in extremis une reprise à bout portant de Braithwaite. (25ème)

Si les Hauts-Garonnais « mènent » au nombre de corners, ils encaissent un deuxième but suite à un coup-franc frappé par Danic. En deux temps, et profitant d’une bourde du gardien, Squillaci trompe, lui aussi de la tête, Goicoechea à la 31ème. Dominer n’est pas gagner! (31ème Bastia 2 Toulouse 0)

Ce but fait du bien à nos joueurs qui après une bonne entame avaient considérablement baissé de niveau. Pour leur part, les Toulousains ont pris un bon coup sur la tête à l’image de leur coach qui ne semble pas apprécier l’intervention de son gardien de but…

Nous approchons de la mi-temps et nos Bleus vont bénéficier de leur premier corner quand les visiteurs en totalisent déjà huit ! C’est Diallo qui s’y colle, et c’est de nouveau Squillaci qui se trouve au bon endroit pour reprendre, toujours de la tête, et inscrire le troisième but bastiais ! (43ème Bastia 3 Toulouse 0)

Juste avant que M. Ben El Hadj l’arbitre ne renvoie les deux équipes aux vestiaires, Leca intervient une nouvelle fois devant Braithwaite et préserve le score. (44ème)

Il y a des soirs « où tout rigole » ! Sans avoir la maîtrise du ballon (44% contre 56 pour Toulouse) nos joueurs 9 fois aux buts, cadré à 6 reprises et inscrits 3 buts tout en ne réussissant que 67% de leurs passes contre 73% pour les Toulousains…

Nous ne ferons pas de résumé détaillé de la deuxième mi-temps que nos joueurs ont passé pour l’essentiel dans leur camp ! Quelques chiffres : 1 tir (cadré) pour nos Bleus en 45 minutes. 12 tirs pour les visiteurs. 10 corners concédés aux Toulousains (après les 8 de la 1ère mi-temps)….

Certes le score était acquis à la pause, certes la victoire était l’objectif majeure (voir unique) mais lorsque les évènements vous sont favorables pourquoi ne pas en profiter ? Les Niçois n’ont pas relâché leurs efforts pour atomiser 6-1 les Bordelais mercredi dernier. Face à un adversaire à qui rien ne souriait n’était ce pas le bon moment pour enfoncer le clou, pour se faire plaisir après ces quatre défaites consécutives ? Dommage pour le goal-average, dommage pour le public…

Lille, Marseille et Guingamp qui comptent un match de moins peuvent déloger le Sporting de la 11ème place où cette victoire l’a positionné. Une victoire qu’il faudra bonifier avec enfin, un bon résultat à l’extérieur (à Angers pour le prochain déplacement) avant de recevoir le PSG pour une rencontre où il faudra assurément présenter autre chose que ce qui nous a été donné de voir durant cette deuxième période.

Etre en L1 c’est bien, y jouer aussi.

FORZA BASTIA!

SHARE

3 commentaires

  1. Merci pour ce résumé ! et, effectivement tout est dans le titre…le Sporting n’aura joué que 1/4 d’heure-20mns…heureusement hier soir, les Bleus étaient en totale réussite, et Leca, qui, une nouvelle fois aura sorti le grand jeu ! ne boudons pas notre plaisir, 3points, un goal-average qui revient à l’équilibre… mais une fois de plus que ce fut laborieux dans le jeu (hormis le 1er 1/4 d’heure)…N’oublions pas que le TFC est arrivé fortement diminué (8 absences,je crois), et se faire trimballer de la sorte comme hier, n’a rien de franchement rassurant au vu des échéances qui se profilent…Mais bon, l’essentiel est là, Bastia a gagné le match qu’il ne fallait pas perdre, et se refait un moral…

  2. Le score est flatteur pour notre sporting qui a fait preuve de réalisme. Ne faisons pas la fine bouche et prenons ces trois points qui nous font terriblement de bien. Le jeu une fois de plus a été pauvre sur le plan technique et tactique, à l’image d’une grande majorité d’équipes de la Ligue 1.
    Notre gardien J. L. Leca a sorti tous les ballons chauds et S. Squillaci a fait valoir son expérience et son talentueux jeu de tête. Pour le reste, ce fut bien moyen.
    Ma satisfaction au soir de cette huitième journée, la première équipe relégable est à six points.
    On se satisfait comme on peut …

  3. bonjour , je pensais que comme chaque année les dirigeants devraient sortir le chequier au mercato d’hiver , et comme chaque annee dans l’urgence , force est de constater qu’il va falloir trouver des joueurs offensifs et libres de tt contrat bien avant , voir meme tt de suite !
    notons que les 3 buts sont marqués par des défensifs meme si Julian était positionné à l’avant . bravo tt de meme à notre squadra pour cette victoire . FORZA

Laissez votre commentaire