Gagner!

Gagner!

1248
1

Gagner!

 

RMC, l’Equipe et plusieurs autres médias en parlent. De l’arrivée de Messi ou de Ronaldo au PSG ? De la guérison miraculeuse de Gourcuff ? De la démission de son poste de Thiriez ? Non rien de tout cela, mais des erreurs d’arbitrage dont le Sporting s’estime victime depuis le début de la saison ! Inimaginable il y a seulement quelques mois ! Mais ne nous réjouissons pas trop vite, le soufflet retombera bien vite…

Si les matchs de football se perdent ou se gagnent parfois à cause ou grâce à l’arbitre, n’oublions pas que le « plus simple » est de faire ce qu’il faut sur le terrain pour forcer le destin. Force est de constater que lors de deux des trois dernières défaites (nous excluons St Etienne) notre staff technique et nous joueurs n’ont pas mis tous les ingrédients nécessaires pour y parvenir. 9 buts encaissés, 2 d’inscrits, une possession de balle inférieur à 50%, un nombre de tirs cadrés famélique, un pourcentage de passes réussies indignent de joueurs pros, difficile dans ces conditions d’espérer mieux…

Nos joueurs doivent mettre fin à la triste série de quatre défaites consécutives avec la réception de Toulouse ce week-end. Nous savions d’ores et déjà que nous serions privés de Kamano expulsé à Lyon, mais quand rien ne va… Blessé après son premier carton rouge reçu face à St Etienne, le voilà de nouveau blessé mais plus gravement cette fois puisqu’il s’agit d’une fracture au pied gauche qui l’éloignera des terrains bien plus longtemps que la suspension que ne manquera pas de lui infliger la commission de discipline de la Ligue.

Nous nous interrogions dans notre dernière « Une » sur le pourquoi de la sortie de Djiku à la mi-temps du dernier match à Lyon. La encore c’est une blessure qui est responsable de son remplacement par Squillaci, et là aussi pour une fracture au pied…

Erreurs d’arbitrage, blessures à répétition et bien pauvre mercato, tous les ingrédients pour une saison difficile sont réunis…

Toulouse 14ème et qui ne devance le Sporting qu’au goal-average (-2 contre -4) DEVRA « payer » pour les autres et repartir bredouille de Furiani. Il n’y a pas d’autre alternative que la victoire pour nos Bleus. Et pour cette fois quelle que soit la manière !

Ghislain Printant et son staff devront cogiter ferme pour aligner une équipe capable de relever le défi. Le choix d’un groupe « pro » restreint a des avantages, meilleur gestion des entraînements, joueurs plus « concernés », et possibilité d’intégrer petit à petit des jeunes, mais présente aussi quelques inconvénients surtout lorsque bon nombre des pros en question ont largement passé la trentaine. « C’est mon chouaaaa ! » comme dirait GP !

L’infect Gautier a encore sévit lors de la dernière journée avec 3 cartons rouges distribués dont 2 aux … Toulousains ! Soutenus par une direction de l’arbitrage enfermée dans ses certitudes il n’y a pas de raison que le corps arbitral français qui brille par son absence au niveau international, change quoi que ce soit à sa manière de diriger les rencontres…

Quels que soient les 18 joueurs retenus et ceux qui participeront effectivement à ce Bastia-Toulouse ils devront tout donner sous peine d’entendre le Peuple Bleu gronder. La défaite face à Nice est encore bien présente dans les esprits bien plus que celle face à Lyon pourtant plus récente.

Le groupe : Leca, Hansen, Cioni, Peybernes, Modesto, Squillaci, Marange, Palmieri, Mostefa, Cahuzac, Fofana, Coulibaly, Danic, Diallo, Houri, Ayité, Brandao, Raspentino et Maboulou.

 

FORZA BASTIA

 

 

 

 

SHARE

1 commentaire

  1. le match de la peur (déjà!)…un seul impératif, les 3 points face à une équipe toulousaine que je trouve plus joueuse que les années passées, mais qui sera elle aussi handicapée par de nombreuses absences (blessures + suspensions)…les cpa peuvent être la clé…en espérant qu’ils ne soient pas comme trop souvent, vendangés… (quoique les corners, le Sporting n’arrive même plus à s’en procurer !!!).
    Bon match, Forza Bastia

Laissez votre commentaire