Pour rêver encore…

Pour rêver encore…

1081
1

Pour rêver encore…

 

Plus mauvaise attaque de L1 à la trêve (16 buts marqués en 19 journées) il était évident pour tous que le Sporting devait renforcer son secteur offensif d’autant plus que deux de ses attaquants devaient disputer la CAN.

Les dirigeants se sont mis à la recherche de la perle rare, et alors que les journées de championnat continuaient de s’égrainer, aucun renfort n’est arrivé jusqu’à ces derniers jours.

Le miracle face au PSG avec la victoire 4-2 aussi belle soit elle est en fait un « cache misère ». Durant cette rencontre nos joueurs ont tiré sept fois aux buts, ont cadré à quatre reprises et ont inscrit quatre buts ! Sur ces quatre buts trois viennent de coups de pied arrêtés (un penalty, deux corners) et non suite à des mouvements collectifs offensifs.

Les stats de la rencontre suivante à Toulouse sont encore pires ! Quatre tirs, un cadré, un but par le gardien toulousain contre son camp. Vient le match suivant contre Bordeaux. Certes Cahuzac est exclu à l’heure de jeu, mais là encore avec douze tirs dont seulement deux cadrés il est difficile d’envisager la victoire.

Alors que nos joueurs vont disputer face à Lens (19ème) la 23ème journée de championnat la bonne nouvelle tombe enfin. Danic puis Sio sont annoncés en renfort. C’est heureux car là encore, sur une pelouse bien dégradée, nos joueurs se montrent particulièrement discrets sur le plan offensif : Cinq tirs, un cadré, le penalty inscrit par Boudebouz. C’est bien maigre…

En attendant le retour de Tallo de la CAN dont l’équipe nationale, la Côte d’Ivoire, s’est qualifiée pour la ½ finale qui se déroulera le mercredi 4 février, Diakité et Kamano ont rejoint Bastia et se tiennent à la disposition du staff tout comme les trois recrues qui viennent compléter le groupe de Ghislain Printant.

C’est Danic qui le premier s’est engagé avec le Sporting. Milieu de terrain offensif gauche, 33 ans, il arrive de Lyon où il n’a cette saison participé qu’à une seule rencontre (2ème journée, 60 minutes de jeu). Déjà sous utilisé par Rémy Garde en 2013-2014 (10 matchs) il aura sûrement besoin d’un peu de temps pour retrouver le rythme de la compétition. Il a signé pour 1 an ½.

Sio, attaquant de pointe de 25 ans arrive du FC Bâle sous la forme d’un prêt de six mois. Beaucoup de responsabilité pour ce jeune joueur qui lui aussi a été peu utilisé cette saison par son coach : sept matchs de championnat (1 but) un match de Ligue des Champions. Il devra être prêt rapidement pour répondre aux espoirs placés en lui par tout le peuple bleu.

Un troisième joueur a signé ce lundi. Il s’agit d’Houri, 19 ans, qui arrive de Valenciennes (L2) précédé d’une réputation plus ou moins sulfureuse. En le libérant pour qu’il s’engage au Sporting, Bernard Casoni lui fait-il, nous fait-il un cadeau ? Sept fois titulaire lors des onze rencontres qu’il a disputées avec Valenciennes cette saison, est-il « programmé » pour rejoindre le groupe de Ghislain Printant ou plutôt pour l’intégrer l’an prochain ? Les semaines qui viennent nous apporteront un début de réponse.

Ghislain Printant qui retrouve Cahuzac pour la ½ finale de la Coupe de la Ligue version2014-2015 pourra donc compter sur deux de ses recrues.

Contrairement à Sio et Danic, le jeune Houri restera à Bastia en compagnie de Vincent, Achilli, Djiku, Keita et Kikabidze non retenus. Seuls parmi les jeunes Vincensini qui « profite » de la blessure de Leca et Koné restent dans le groupe des 18 retenus par le coach.

Autres absents pour cette rencontre Maboulou et Ayité en phase de reprise, Ba et Brandao en ayant quant à eux encore pour plusieurs semaines avant d’être en état de postuler.

Kamano tout juste de retour de la CAN manquera également à l’appel.

Ce sont donc les joueurs suivants qui devront nous faire oublier la faible partie disputés face à Lens et nous faire rêver à une place en finale : Aréola, Vincensini, Cioni, Diakité, Squillaci, Modesto, Palmieri, Marange, Peybernes, Romaric, Gillet, Cahuzac, Boudebouz, Danic, Ongenda, Sio, Cissé et Koné.

L’arbitre de la rencontre sera Anthony Gauthier. Sur « lequel » tomberons-nous pour ce match ? Celui d’un mémorable Monaco-Bastia en L2 en février 2012 ou celui d’Auxerre-Bastia dans cette même Coupe de la Ligue au mois d’octobre 2012 ? Nul doute que notre préférence va pour celui de la version championnat. Qui vivra verra…

Au sein de la marée bleue qui va déferler sur la Principauté, il y aura une poignée de « Parisiens » qui ne voulait en aucun cas manquer ce rendez-vous. Le Club des Supporters de Bastia à Paris sera donc représenté à Louis II comme il l’a été ces dernières saisons malgré les 18 heures de route aller-retour. Justement le retour avec une victoire, nous nous contenterons de la qualification !, nous paraîtrait moins long.

coupe Messieurs les joueurs à vos de jouer !

 

FORZA BASTIA!

1 commentaire

Laissez votre commentaire