Ne nous trompons pas…

Ne nous trompons pas…

714
0

Ne nous trompons pas…

 

La trêve se termine, et avant la reprise des choses, vraiment, sérieuses le week-end prochain avec la réception du PSG pour la 20ème journée du championnat, nos Bleus vont renouer avec la compétition avec ce 1/32 de finale de la Coupe de France face à Lille. Une bonne occasion de se remettre en jambe avant une prochaine semaine durant laquelle les joueurs auront trois rencontres à disputer.

Si les dirigeants et les supporters bastiais ont des raisons d’être déçus de la première moitié de saison de leurs joueurs, qu’en dire des lillois ? Habituée ay haut de l’affiche depuis une dizaine de saisons, Lille « se traîne » aujourd’hui à la 13ème place du classement de L1 avec 21 points soit seulement 3 de plus que notre Sporting qui en totalise 18 (19ème).

5 victoires, 6 nuls et 7 défaites tel est le bilan du LOSC (qui compte toutefois un match en moins à disputer face à Evian TG). Comme pour le Sporting le problème principal des Nordistes se situe en attaque puisqu’ils sont lanterne rouge à ce niveau (15 buts marqués), un problème qu’ils compensent en partie grâce à une défense de fer avec un Enyeama qui n’a encaissé que 17 buts soit la troisième meilleure défense derrière celles de St Etienne et du PSG. Un Eneyama qui laissera sa place de titulaire à Elana pour cette rencontre.

Plusieurs absents pour cause de blessures (Lopes, Delaplace, Béria) ou de sélections en vue de la CAN (Mendes, Souaré, Gueye) amputeront le groupe de René Girard le coach lillois, des motifs auxquels s’ajoutent des suspensions pour son homologue Ghislain Printant.

Au terme d’un mimi stage de deux jours à Porto-Vecchio au cours duquel l’objectif premier du Club a été martelé au groupe, Ghislain Printant et son nouvel adjoint François Ciccolini, ont retenu un groupe de 18 joueurs dans lequel nous retrouvons les cadres (Squillaci, Modesto, Gillet) mais également plusieurs jeunes alignés en Coupe de la Ligue face à Caen (Djiku, Vincent, Keita). Cependant, à l’image du poste de gardien de but qui sera confié à Aréola, le coach alignera sûrement une équipe la plus proche possible de celle qui sera appelée à jouer face au PSG le week-end prochain.

Nous pouvons donc sans prendre trop de risques parier sur les titularisations de Squillaci, Modesto, Gillet, Boudebouz et Ayité. Reste cinq postes à pourvoir : Les deux défenseurs latéraux (Cioni, Djiku, Peybernes, Marange, Achilli), au milieu et en fonction du schéma de jeu choisi (Vincent, Keita, Maboulou) et en attaque (Mokulu, Tallo, Koné). Une chance donc pour les habituels remplaçants d’engranger du temps de jeu et pour les plus jeunes de l’expérience. La CAN qui se profile va libérer, au moins temporairement, quelques places. C’est l’occasion ou jamais pour eux de gagner cette place de titulaires qui leur tend les bras.

Une qualification ou mieux une qualification avec une victoire lancerait au mieux l’année 2015. Le contraire n’aurait rien de catastrophique mais briserait l’élan positif des dernières rencontres de l’année 2014 (2 victoires, 1 nul).

Coupe de France, Coupe de le Ligue amènent chacune une part de rêve, mais n’oublions pas que c’est le championnat, celui de L1, qui nous fait vibrer chaque semaine. Ne nous trompons pas d’objectif !

FORZA BASTIA!

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire