Reparlons football !!!

Reparlons football !!!

924
0

Reparlons football !!!

 

 

Avant de reparler football, celui que nous aimons, revenons sur les « évènements » extra-sportifs qui font l’actualité du Sporting au grand regret des accaniti …

Avant et après la rencontre face à Marseille des échauffourées ont opposé des supporters du Sporting aux forces de l’ordre. Cinq personnes ont été placées en garde à vue puis sont passées en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Bastia. Verdit : Une relaxe et quatre condamnations à des peines de prison avec sursis et interdiction de stade.

Notre rôle n’est pas de juger les faits ni le verdict. Nous trouvons simplement regrettable d’en arriver là alors que le but premier d’un déplacement au stade de Furiani est d’assister à un bon match de football de nos Bleus. C’est ce qu’ont fait des milliers et des milliers de supporters ce soir là qui ont ensuite quitté le stade sans avoir à répondre à d’éventuelles provocations des forces de l’ordre.

Suite au déchaînement médiatique qui a suivi, communiqués ministériel à l’appui, le Club sera entendu à la Ligue par la commission de discipline dont nous avons pu en de nombreuses occasions juger de l’impartialité…

La même commission recevra Brandao le 18 septembre prochain après l’avoir suspendu à titre conservatoire lors de sa réunion du 22 août.

Nous nous sommes déjà exprimés sur le geste de Brandao. Nous n’y reviendrons pas si ce n’est pour envisager les différents scénarii possibles que nous réservent les prochains jours ou semaines à venir.

Claude Makélélé en a convenu lors de sa conférence de presse de ce jeudi, cette suspension pénalise l’équipe. Au même titre que le poste de gardien de but, le poste d’avant centre est particulièrement difficile à pourvoir tant les postulants sont rares donc chers. Avec beaucoup de difficultés les dirigeants du Sporting avaient réussi à combler les souhaits du coach avec l’arrivée de Brandao.

Cette suspension dont on ne connait pas la durée, on parle de huit matchs à deux ans ( !) place dirigeants et coach dans une situation complexe à laquelle ils ne s’attendaient pas, la recherche d’un défenseur central les occupaient suffisamment semble-t-il.

Quels choix ont-ils à l’heure actuelle ?

  • Attendre le passage de Brandao devant la commission de discipline et faire « avec les moyens du bord » si la suspension n’est « que » de huit matchs.
  • Recruter dès maintenant un nouvel avant centre et garder Brandao jusqu’à la fin de son contrat si la suspension est de moins d’un an.
  • Recruter dès maintenant un nouvel avant centre et licencier Brandao dès que la commission aura rendu son verdict.

Choix cornélien s’il en est. Le côté sportif comme le côté financier entrent en ligne de compte en plus du côté humain à ne pas oublier bien entendu.

Brandao peut-il rejouer dans le championnat de L1 cette saison ? S’il « a pété les plombs » à force de subir les sifflets continuels du public du Parc à son encontre et ne pouvant plus supporter les « prétendues » insultes de Motta, quelle serait sa réaction si la situation venait à se reproduire sur un autre terrain ?

Mais reparlons football…

Ce week-end le Sporting, un point, reçoit le Toulouse FC trois points dans le cadre de la 3ème journée de championnat.

Les Toulousains se sont incliné (3-2) à Nice lors de la 1ère journée alors qu’ils menaient (2-1) à la mi-temps, et ont battu Lyon la semaine passée au Stadium (2-1) des Lyonnais humiliés à Gerland ce jeudi face aux modestes Roumains du FC Astra en barrage de l’Europa League.

Lors de sa conférence de presse durant laquelle il a aussi parlé football, Makélélé a précisé qu’Alain Casanova le coach de Toulouse faisait jouer son équipe suivant le même schéma depuis trois saisons. Certes, mais à l’intersaison le TFC a perdu plusieurs de ses joueurs cadre comme Abdenour (15 matchs de janvier à mai), Zébina (20 matchs), Ben Basat (24) Chantôme (27) et Aurier (34). Il faudra donc aux nouveaux arrivants (Matheus et Grigore des défenseurs ou Pesic un attaquant) s’habituer à ce schéma et à leurs partenaires. Même si le nombre de mouvements est moins important ici qu’à Bastia, il y a sûrement encore du travail à effectuer du côté des Hauts-Garonnais.

Makélélé sera privé une nouvelle fois de son capitaine Cahuzac, mais pourrait récupérer Diakité encore incertain. Squillaci, avec ou sans protection au visage, sera lui bel et bien présent au centre de la défense. Le reste du groupe n’est pas encore connu à l’heure où nous écrivons ces lignes…

La rencontre face à Marseille avait laissé beaucoup d’espoir chez les accaniti notamment au niveau de l’état d’esprit affiché par nos joueurs. Malheureusement nous avons retrouvé au Parc une équipe manquant d’agressivité et d’engagement comme nous l’avons vu trop souvent l’an passé.

Claude Makélélé aura-t-il eu assez d’une semaine pour améliorer sa défense qui a déjà encaissé 5 buts, mettre en place un nouveau dispositif offensif efficace sans Brandao et redonner à ses troupes cet allant qui avait fait chavirer de bonheur Furiani ?

Nous le souhaitons de tout cœur comme nous souhaitons que samedi soir sur le coup des 22 heures il ne soit question que de football et de victoire Bastiaise !

 

FORZA BASTIA ! 

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire