Merci pour la pelouse !

Une pelouse neuve mais déjà dans un piteux état côté tribune Sud, beaucoup de pluie tout au long de la journée que le drainage n’arrive pas suffisamment à évacuer, 7000 spectateurs, voilà les conditions dans lesquelles va se dérouler ce ¼ de finale face à Lille.

Après la belle victoire du week-end dernier face à Lorient il ne fallait pas s’attendre à un gros bouleversement dans le 11 de départ aligné par Frédéric Hantz pour affronter les nordistes.  Modeste suspendu c’est Maoulida qui est aligné en pointe. Cahuzac ayant lui purgé son match de suspension retrouve logiquement sa place au milieu d’où sort Yatabaré pourtant excellent face aux Merlus mais sanctionné par le coach pour indiscipline. C’est donc dans la composition suivante que le Sporting débute la rencontre : Bonnefoi, Angoula, Choplin, Mary, Harek, Cahuzac, Sablé, Thauvin, Palmieri, Khazri, Maoulida.

La confiance que les sustenitori avaient dans cette équipe opposée à une formation lilloise rajeunie ne va pas durer plus de 11mn. En effet, la défense centrale qui avait bien tenu face aux Lorientais est une nouvelle fois à montrer du doigt. Mary en pleine surface rate son dégagement et permet à Bruno de « fusiller » Bonnefoi d’un « boulet de canon ». (11ème Bastia 0 Lille 1). Décidément nos joueurs ont le charme pour se compliquer la tâche.

Ce but s’il engendre de la fébrilité derrière ne semble pas entamer le moral de Palmieri ou de Thauvin qui malgré un terrain de plus en plus difficile tente de relancer la machine bastiaise.

C’est alors que survient un incident dont seul un INCONSCIENT peut être l’auteur. Un projectile est lancé depuis la tribune Sud et atterrit sur le crâne de l’arbitre de touche. Bingo pour le trio arbitral représentant de la LFP sur place… Le match est arrêté une vingtaine de minutes. Déjà sous le coup de deux matchs de suspension avec sursis, en attendant le « jugement » le 6 décembre prochain des incidents ayant émaillé la rencontre à Ajaccio, indubitablement le Sporting va payer cher. Très cher.

Lorsqu’à longueur de temps nous entendons la complainte du mal aimé comment cet irresponsable peut-il agir de la sorte ? C’est un acte innommable envers l’arbitre bien sûr, mais également envers le Sporting. Son auteur peut être satisfait. La pelouse aura le temps de s’enraciner avant que nos Bleus ne la refoulent…

La rencontre reprend pour cinq minutes avant de s’arrêter de nouveau pour la mi-temps cette fois.

Surprise au retour des vestiaires avec l’entrée d’Ilan à la place de Sablé. Véritable pari du coach qui laisse Cahuzac comme seul milieu défensif. Ce changement amène incontestablement un plus au niveau offensif d’autant que nos Bleus semblent « mordre » un peu plus dans le ballon. L’espoir d’une égalisation est balayé à la 62ème lorsque Bonnefoi commet à son tour une bourde et permet aux Lillois de doubler la mise (62ème Bastia 0 Lille 2). Encore deux buts offerts aux adversaires ce soir…

Les quelques velléités offensives, malgré un Thauvin en grande forme, ne donnent rien de concret côté Bastiais, et ce sont au contraire les Nordistes qui vont ajouter un troisième but à la 82ème, Bonnefoi n’étant là encore pas exempt de tout reproche. Le calvaire s’arrêtera là sur ce score sans appel mais malgré tout trop lourd.

Certes nos joueurs ont parfois montré de belles choses, mais le formidable état d’esprit affiché face à Lorient était absent. Pour un match de coupe il était pourtant indispensable d’autant plus que ces Lillois étaient « prenables ».

Le Sporting, incapable d’enchaîner deux bons résultats, quitte donc cette coupe par la petite porte au stade des ¼ de finale. Il retrouvera le LOSC dès samedi à Lille cette fois pour le compte de la 15ème journée de championnat. Une équipe lilloise qui devrait retrouver plusieurs de ses cadres laissés au repos ce soir alors que Frédéric Hantz lui n’aura guère de possibilité la faute à un effectif un peu juste et toujours privé de Marchal, Rothen et Modeste.

 

Le Club des Supporters de Bastia sera représenté à Lille pour soutenir nos joueurs.

 

UNITI VINCEREMU E FORZA BASTIA !

 

SHARE

4 commentaires

  1. Un inconscient ne mesure pas les conséquences de ses actes. Il peut être imprudent.

    Un abruti, par contre, est une personne dénuée d’intelligence et complètement stupide. Synonymes : ahuri, altéré, crétin, idiot, imbécile, con…

    Sur les incidents, j’espère que chacun prendra ses responsabilités, et notamment nos dirigeants (…)

  2. Je sens Petru un peu énervé … ou l’art de donner le bâton pour se faire battre ! ils doivent bien se friser les moustaches là haut !
    On peut s’attendre à de lourdes sanctions même si le club à porté plainte .S’en sortira t on un jour ?
    Enfin on ira jouer à l’extérieur jusqu’au moins, début 2013 on n’ avait vraiment pas besoin de ça …

  3. Si Petru est un peu énervé, Jean-no est un peu pessimiste à notre avis. Il n’y a “qu’un” match de sursis au dessus de la tête du Sporting, celui qui correspondait à la sanction contre Monaco la saison passée est tombé. Malgré tout il ne faut pas s’attendre à la clémence de la LFP vu le nombre “d’affaires” en cours d’examen par la commission de discipline (ACA, Valenciennes, Lorient). Ils faut cependant préciser que toutes ces “affaires” ne sont pas le fait des supporters.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.