Rencontre avec Gaël Angoula

Rencontre avec Gaël Angoula

1779
2

Rencontre avec Gaël Angoula le 25 Octobre 2012

Avant de débarquer, à l’entame de la saison 2010-2011, au Sporting Gaël Angoula a évolué à Bois-Guillaume, Dunkerque et Pacy-sur-Eure. C’est là que Pierre-Marie Géronimi et Pierre-Paul Antonetti sont allés le chercher.

Recruté pour occuper un poste de milieu défensif, c’est à celui d’arrière droit qu’il va se révéler et devenir un des « chouchous » du public bastiais friand de ces joueurs au caractère bien trempé.

Sous la houlette de Frédéric Hantz, Gaël va participer à 31 matchs en National et 29 en L2 la saison passée avec deux titres de champion à la clé. A 30 ans c’est la L1 qu’il découvre.

Nous retrouvons Gaël Angoula quelques heures avant son passage devant la commission de discipline de la Ligue suite au carton rouge reçu lors du match A.C Ajaccio- S.C Bastia.

Turchini75 : Que c’est-il passé pour que tu sois sanctionné par M. Duhamel, l’arbitre ?

Gaël Angoula : J’ai répondu à une provocation de Cavalli. Je n’aurais pas du, et j’en assume les conséquences. On apprend à tout âge.

T75 : Tu es déçu ?

GA : Je suis déçu pour mes partenaires car mon expulsion leur a porté préjudice. Nous avons tout de même ramené le point du match nul et cela est le plus important.

T75 : Ton expulsion va laisser un vide derrière.

GA : Il y a des solutions pour me remplacer. Cela permettra à d’autres de montrer qu’ils ont le niveau.

T75 : La saison dernière tu avais gagné cette place de titulaire dans des conditions identiques.

GA : C’est vrai ! Mais nous ne sommes que locataires d’une place sur le terrain. A moi de tout faire pour la regagner !

T75 : Une motivation supplémentaire pour retrouver « ton poste » ?

GA : Il n’y a pas besoin de cela. La L1 c’est le haut niveau. On aspire vraiment à jouer ces matchs.

T75 : Justement le haut niveau qu’en penses-tu ?

GA : Il y a une grosse différence avec la L2. Sur les côtés, où je joue, les adversaires sont beaucoup plus performants.

T75 : Peux-tu nous préciser en quoi ?

GA : Par exemple à Rennes avec Pitroipa. Il est rapide, technique mais surtout imprévisible. Cela change de la L2 où tu peux prendre l’ascendant sur ton adversaire direct en le faisant douter. En L1 ce n’est plus possible. S’il ne passe pas, il va insister et il finira par y arriver à un moment ou à un autre. Ils sont sûrs de leur force.

T75 : Il y en a un qui t’ait impressionné ?

GA : Personne ne m’impressionne !

T75 : Comment te situes-tu par rapport au niveau de la L1 ?

GA : Pour l’instant je ne peux pas encore porter un jugement définitif sur mon niveau. Je découvre la L1 où j’ai été 7 fois titulaire. Il faudra encore quelques matchs pour vraiment « m’étalonner ».

T75 : Tu n’as pas joué contre ton frère à Annecy. Des regrets ?

GA : Le seul regret c’est de ne pas avoir participé à un match. Frère ou pas frère. Nous ne sommes pas sensible lui comme moi à ce genre de détail.

T75 : Tu as découvert le monde « pro » sur le tard.

GA : Oui, et je pense que c’est un avantage. Je ne suis pas usé par le « système ».

T75 : Par les entraînements ?

GA : Entre autres. Pour les entraînements il y a plus d’intensité, mais c’est normal. Il en faut pour être prêt le jour du match. Nous entamons notre 3ème saison avec le staff technique mais il n’y a aucune routine dans les séances. Je prends vraiment beaucoup de plaisir à venir aux entraînements.

T75 : Les conditions de travail te conviennent ?

GA : Il n’y a pas de problème. J’ai toujours joué dans des « petits clubs » où l’on faisait avec les moyens du bord. Je ne vais pas me plaindre aujourd’hui.

T75 : La préparation a changé, les déplacements aussi.

GA : C’est exact. J’étais tellement habitué à partir la veille du match que cela m’a perturbé. La préparation est complètement différente. Par exemple nous n’avons plus le réveil musculaire que nous effectuions le matin de la rencontre. Autre soucis, les horaires. A Ajaccio le match débutait à 14h. Nous avons déjeuné à 10h30 ! Là, en plus de l’horaire inhabituel il y avait la chaleur à prendre en compte. En National, à Bayonne nous avions également joué à cette heure là. Même si nous avions gagné, nous avions fait un mauvais match.

T75 : Le match à Ajaccio nous ramène à ta présence ici à la Ligue. Sur son rapport M. Duhamel indique que les incidents dans les tribunes sont dus à votre altercation avec Cavalli. Ton pronostic ?

GA : J’assume mon geste, mais il ne faut pas tout mélanger. Je ne suis pas responsable des incidents dans les tribunes. Si les stadiers ne font pas leur travail et laissent passer n’importe quoi, ce n’est pas de mon ressort. Moi mon rôle c’est de faire du mieux possible ce que le coach me demande. Et c’est déjà pas mal.
Je m’attends à 5 ou 6 matchs de suspension.

T75 : Les Corses en général, et les supporters bastiais en particulier ont souvent été traités de racistes. Après 2 ans sur l’ile qu’en penses-tu ?

GA : Mon père est camerounais, ma mère française. Je revendique d’être français et camerounais et je suis bien placé pour répondre.
Avant d’arriver à Bastia j’avais comme tout le monde entendu parler des affaires liées au racisme. J’ai évolué dans le nord de la France où l’on m’a traité de « négro », où l’on m’a jeté des pièces ou des briquets. C’est partout pareil, pas plus à Bastia qu’ailleurs.
Ici c’est un public de passionnés. Il s’agit plus de déstabiliser l’adversaire que de réelle méchanceté et c’est pour cela que je n’en ai pas tenu compte au moment de m’engager avec le Sporting.

Nous remercions Gaël pour ces quelques heures passées ensemble.  Elles nous ont permis de connaître  l’homme en plus du joueur. Une vraie découverte.

PS : La commission de discipline a infligé 4 matchs de suspension aux deux joueurs. Gaël manquera dont les matchs face à Bordeaux, Auxerre en coupe de la Ligue, Lyon et Valenciennes. Il pourra de nouveau postuler pour le déplacement à Brest le 17 novembre.

SHARE

2 commentaires

  1. Soutient total en vers Gaël , il n’a pas hésité à rester alors que le club était relégué en CFA rien que pour cela , il a tout mon respect , il va nous manquer mais reviendra encore plus fort et déterminé
    FORZA ANGOULA PER SEMPRE !!!!!

  2. Merci pour cet interwiew qui permet de connaître un peu mieux ce joueur.
    Quatre matchs de suspension, il s’en sort “relativement bien”. Vu le “contexte”, et les conséquences que cet accrochage auraient pu avoir, il aurait pu en prendre beaucoup plus.
    Mais qu’il retrouve sa place dans le groupe, car le club a besoin de son esprit de battant.

Laissez votre commentaire