CR CFA2 : Gravelines – Bastia B 2-1

CR CFA2 : Gravelines – Bastia B 2-1

779
0

Le résultat final de ce match s’avère extrêmement sévère et plonge notre jeune réserve dans les affres du doute puisque la relégation pourtant impensable il y a quelques semaines devient une option réellement envisageable en l’état, à une seule journée de la fin

En arrivant au stade, la première question qui me vient à l’esprit est de savoir si les jeunes bastiais ont récupéré des efforts fournis lors de la défaite à domicile de mardi dernier face à Oissel.

En, effet, les locaux ont eu une semaine entière de récupération ce qui peut jouer dans ce match où une victoire est synonyme de maintien pour chacune des équipes.

L’équipe alignée est proche de celle du dernier déplacement à Amiens avec cependant une surprise de taille : le retour de Barthélémy sur le banc après plus de six mois d’absence des terrains:

Vincensini (-17)

Perrot(-19) – Maltese – Vannucci (-19)– M’Bango (-19)

Mustivar – Anziani (cap)

Moizini –  Diallo

M’Bida – Garcia

 Remplaçants :

Galeazzi (-19)– Achilli (-17) – Barthélémy – Vincent (-19)

Le début de match voit les bastiais démontrer toute l’étendue de leur palette offensive grâce à un Diallo inspiré à la baguette…mais nos jeunes pousses se font cueillir à froid sur un magnifique contre avec un double une deux qui perfore notre arrière garde et un Vincensini fusillé à bout portant aux 15 mètres complètement abandonné par une charnière centrale aux abois sur ce coup là.

En fait, et l’une des clés du match est là, notre milieu défensif peine face aux velléités des locaux qui n’hésitent pas à jouer de manière très directe. Ainsi, il faudra attendre longtemps pour que le numéro 10 local (qui certes a plein de ballon) soit enfin correctement mis sous l’éteignoir

Autre défaut, nous avons vendangé presque tous les coups de pieds arrêtés en notre faveur sur un terrain très petit où nous fumes souvent lobés.

Pourtant, l équipe bastiaise montre une qualité de jeu sur le plan offensif de très bonne facture et impressionne de bout en bout dès qu’elle a le ballon mais peine réellement à récupérer le ballon en phase défensive.

Ainsi, la relance bien souvent trop latérale de notre charnière centrale permet aux blancs de se repositionner défensivement, mais les nôtres reviennent au score fort logiquement.

Un premier coup franc direct de Diallo aux 30 mètres démontre toute la richesse technique de ce jeune joueur…tant sa frappe est pure et oblige le gardien adverse à un somptueux arrêt.

Sur une bonne ouverture, Garcia remet le ballon de la tête sur Diallo qui arme une première reprise qui est contrée de manière heureuse par l’arrière garde locale, le ballon contré revient dans les pieds de Diallo qui malgré deux défenseurs et au prix d’un coup de rein digne de Ben Johnon envoie un missile à raz de terre se loger au fond des cages du gardien local

Bastia revient au score et c’est amplement mérité…la classe a parlé mais nos jeunes pousses ne vont pas garder ce score logique de parité bien longtemps

Sur un coup franc excentré à l’entrée des de la surface de réparation, l’artificier local tire en force en direction du point de pénalty et la balle se trouve miraculeusement déviée par un attaquant dans les filets de Vincensini qui se trouve fusillé pour la seconde fois de la soirée.

Un énorme coup de bambou vient de s’abattre sur nos jeunes….qui ne renoncent pas et continuent à jouer jusqu’à la mi-temps.

 Le seconde mi-temps verra nos bleuets faire feu de tout bois pou revenir au score face des joueurs de Gravelines tentant par tous les moyens de préserver leur avantage.

Ainsi, dès que nos jeunes poussent, les locaux  ne cessent de pourrir le match.

Si l’arbitrage fut courageux, la pression du public fit la différence en cette seconde mi-temps.

En effet, les locaux ne se sont créés qu’une seule occasion en seconde mi-temps alors que les Bastiais ont campé dans leur camp.

Ainsi, Garcia suite à un mouvement collectif de haut vol envoie un missile à raz de terre qui finit à 30 centimètres du but….alors que toute l’assistance atterrée voyait l’égalisation bastaise.

Moizini perfore l’arrière garde locale sur une nouvelle percée solitaire mais son centre au quatrième poteau ne trouve pas preneur…

M’Bango se charge d’un coup franc aux 30  mètres magistralement repoussé par le gardien adverse alors que le ballon prenait le chemin de la lucarne

Et les minutes filent….dans un stade qui ne cesse de pousser les siens.

La fin de match est confuse avec l’expulsion de Maltese coupable d’avoir répondu à un attentat sur sa personne et les locaux s’y entendent pour se rouler par terre au moindre contact (triste comedia del arte)

Ainsi sur un duel aérien sur lequel Diallo intervient, on entend le coéquipier d’un joueur à terre hurler «il saigne comme s’il était confronté à un blessé de guerre et réclamer un carton rouge à l‘encontre du jeune insulaire….Or, il n’y avait rien et même si l’arbitre ne ‘y est pas trompé, la pression du public fut forte tout au long du match et condamna Maltese à être également expulsé pour avoir juste répliqué à l’inacceptable

La fin de match voit Garcia sortir sur blessure et les locaux se livrer à un concours de tir aux pigeons en dégageant à qui mieux mieux dans les tribunes sous les ovations d’un public entièrement acquis à leur cause.

Ils tiennent leurs 4 points et par la même leur maintien… 

Au coup de sifflet final, les visages des joueurs sont profondément marqués par cette nouvelle défaite…injuste au vu du jeu pratiqué. Hold up à Gravelines !

 A Bastia, plus rien ne va depuis cette défaite à domicile 3-2 face à un candidat à la descente Dreux alors que nous menions 2-0 à la mi-temps.

La saison fut remarquable avec un groupe très jeune qui a su monter progressivement en performance mais l’incapacité à prendre des points dans la dernière ligne droite face à des équipes à leur portée condamne nos troupes à un exploit face à Evreux qui vise la seconde place pour accéder en CFA

 Si vous souhaitez voir une équipe de jeunes qui joue, va de l’avant, allez la supporter Samedi prochain pour ce match couperet1

 Plus que jamais, Forza Bastia

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire