CFA2 : Gonfreville l’Orcher 1 – Bastia B 2

Emmenés par un chrisophe Gaffory impliqué et engagé, les jeunes bastiais ont ramené une victoire avec les tripes de leur dernier déplacement de la saison en Normandie

En espérant que l’équipe A saura s’en inspirer dans moins d’une semaine pour défier les voisins havrais

Le Onze bastiais s’est présenté en 4-4-2 comme suit

Baccarelli

Perrot – Vanucchi – Maltese – Chevalier

Mustivar  M’Bango

Moizini – Diallo

Gaffory (cap) – M’Bida

Rempl : Chaintreuil – N’Daye – Anziani – Montero (G)

Le début de match commence par une nette domination bastiaise sur le plan de la possession de balle. Malgré une défense rajeunie (5 joueurs pourraient être alignés en moins de 19 ans en y intégrant M’Bango), Bastia est venu pour faire le jeu.

Malheureusement, l’état catastrophique du terrain dont les multiples rebonds donnent une seconde vie au ballon nuit à la fluidité du jeu.

Les locaux répondent par un jeu direct certes souvent peu inspiré mais également un engagement de tous les instants.

Bastia a la volonté de bien faire mais quelques approximations techniques associées à terrain digne d’un champ de labour viennent polluer les efforts bastiais.

Le jeu se cantonne au milieu et les gardiens passent une fin d’après midi tranquille.

Le trio Diallo-Gaffory- M’Bida peine à enchaîner les passes et bien souvent l’avant dernier geste fait défaut face à une défense bien regroupée et adepte d’un bon marquage individuel. Les attaquants bastiais sont souvent trop gourmands sur le plan technique

Sur un coup franc concédé sur le flanc gauche de l’arrière garde bastiaise, Baccarelli s’interpose avec une belle parade mais l’avant centre local est là pour fusiller à bout portant le jeune portier insulaire qui n’a pu que repousser le ballon.

Gonfreville l’Orcher 1 -0 Bastia

Ce but de raccroc coupe les jambes des bastiais et s’avère injuste tant le nul était mérité à la mi-temps.

La seconde mi-temps repart sur de meilleures bases coté bastiais. Un vent de révolte gronde. Le remplacement de Maltese en début de seconde mi-temps permet à Mustivar de descendre d’un cran, Anziani venant prêter main forte à la récupération

Le bloc bastiais récupère le ballon bien haut, et les relances de Mustivar sécurisent la remontée du ballon mais Bastia ne parvient toujours pas à forcer le coffre fort des hauts normands qui laissent volontairement le monopole du ballon aux insulaires.

Sur une percée solitaire de Diallo plein axe qui vient s’encastrer dans la charnière centrale adverse, le ballon est mal dégagé et le Guinéen se trouve à point nommé pour battre le gardien local.

Bastia égalise dans un silence de cathédrale et voit là ses efforts enfin justement récompensés.

Gonfreville l’Orcher 1 – Bastia 1

La réaction des locaux ne se fait pas attendre car sur deux occasions coup sur coup, les normands sont sur le point de reprendre l’avantage notamment sur une reprise de leur goléador local seul abandonné aux six mètres…mais le ballon s’envole dans les nuages.

La fin de match est crispante d’autant que Bastia a les contres mais ne parvient pas à arracher le résultat. Suite à un corner mal dégagé, le ballon parvient à Anziani dans la surface qui parvient à shooter avec l’énergie du désespoir dans le cuir…ce dernier finit tout doucement dans les filets gonfrevillais…

Gonfreville l’Orcher 1 – Bastia 2

Explosion de joie coté corse et  fin de match compliquée en ce sens où il reste presque 15 minutes de jeu.

Mais le score en reste là, Bastia empoche une victoire qui vient récompenser une belle énergie, une volonté réelle de faire le jeu.

Sur un terrain épouvantable pour les deux équipes, l’acharnement insulaire a forcé la décision.

Bravo aux lion(ceaux)s Bastiais (mais que ce fut dur !!!!)…3 buts de raccroc mais 4 points qui font du bien.

Etonnante équipe bastiaise qui réussit mieux à l’extérieur (4 victoires) qu’à domicile (3 victoires)

Prochains matchs à la maison contre Calais et Poissy, deux belles équipes qui jouent. Je vous conseille donc d’aller supporter les bleu(et)s dès la semaine prochaine

 8 vues totales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *