CFA2 OISSEL-SC BASTIA

CFA2 OISSEL-SC BASTIA

825
0

14ème journée de CFA 2

Adversaire: OISSEL CMS
Date: 16 Janvier 2010
Lieu: Oissel

Score: 2-0

Température: +3 (temps pluvieux)

Alors que toutes les autres rencontres de CFA2 dans la région ont été reportées d’une semaine (Evreux, Dieppe, Pacy) les dirigeants d’Oissel ont out fait pour que ce match ait bien lieu
A cela deux raisons :
– la fête annuelle du club organisée le jour même de la réception de Bastia,
– ce match s’intercalant entre deux matchs de ligue 2 empêche toute possibilité de faire descendre des joueurs réservistes de l’équipe fanion en équipe réserve.

L’aire de jeu fut « roulée » dans la semaine mais le coup d’envoi donné sous une pluie battante, illustre à merveille la difficulté pour les acteurs de rendre le jeu attrayant

Le Onze bastiais se présente pour la première fois en 4-3-3 cette saison
Agostini
Perrot – Maltese – Mustivar -Chevalier
M’Bango
Rocchi – Anziani
Garcia – M’Bida – N’Daye

La nécessité de donner du temps de jeu à la nouvelle recrue bastiaise mais également de féliciter N’Daye pour son doublé de la semaine écoulée contre Amiens explique le choix de cette nouvelle animation offensive

Dès le coup d’envoi, les bastiais se créent une double occasion et le match est lancé sans le moindre round d’observation. Les locaux se créent une magnifique occasion vers la 15ème minute : suite à un débordement venu de leur aile droite, le centre atterrit sur un joueur délaissé au second poteau qui a tout le temps de fusiller Agostini…mais ce dernier nous sort sa première parade de la soirée et détourne le boulet de canon alors que tout le monde croyait au but.
Il en est ainsi de ce match, Bastia domine territorialement mais remonte le ballon trop lentement pour réellement inquiéter les locaux. Dès lors que le jeu offensif bastiais s’est animé, Rocchi a pu distiller de balles en profondeur qui ont donné le tournis aux locaux…mais malheureusement, les bleuets ne sont pas parvenus à emballer le match.
Les locaux reprennent la main sur le match et se créent les meilleures occasions. Dominique Agostini réalise deux nouvelles magnifiques parades et est suppléé à une occasion par son poteau. La remontée du ballon est laborieuse coté bastiais et les automatismes ne sont pas là. Malgré la belle activité de Rocchi
Garcia n’a pas de ballons pour se mettre en valeur, l’ardeur de M’Bida est obérée par un gros déchet technique, N’Daye peine à se montrer percutant sur son aile.
Steve M’Bida se crée une belle occasion mais sa reprise à bout portant dans les six mètres est repoussée par un défenseur revenu du diable vauvert.
Les locaux se créent encore des occasions mais le dernier geste n’y est pas…en fait ils vendangent…
La mi-temps survient sur le score flatteur de 0-0 et Yves et moi devons répondre aux supporters locaux qui souhaitent connaître l’identité de d’Agostini.
C’est qui ce gardien ?

Pas de vin chaud à la mi-temps, mais les bleus (qui évoluent en blanc) ont du entendre parler du pays car les 10 premières minutes de la seconde mi-temps les voient mordre dans le ballon alors qu’il fait de plus en plus froid
En effet, la pluie a rapidement cessé mais un vent glacial règne à présent en maître et balaie la pelouse.

Les bastiais donnent beaucoup pour arracher la décision et on sent que la première équipe qui va marquer va remporter ce match.
Bastia baisse à présent physiquement de pied et commence à reculer (il faut dire que les conditions de jeu entre le froid et ce terrain boueux aux multiples rebonds pompent les énergies).
Sur un ballon perdu au milieu et face à une arrière garde qui peine à se dégager, les locaux parviennent à ouvrir le score…et c’est assez logique tant ils se sont crées d’occasions en première période.
Ce but coupe littéralement les jambes aux bastiais qui sombrent défensivement et Oissel double rapidement la mise.
Les remontrances d’Agostini à sa défense n’y changent rien : Oissel fait à présent cavalier seul et l’arrière garde bastiaise continue de flancher, notamment sur le coté gauche.
Les velléités bastiaises de revenir au score se heurtent à deux attentats punis d’un simple jaune à chaque fois.
Oissel tient sa victoire et ne laisse rien passer quitte à muscler le jeu.
Ainsi, Rocchi est découpé en deux près du rond central. Il restera allongé longtemps avant de pouvoir reprendre la partie, le mollet et l’épaule bien meutris.
Julien Chevalier tombe sur une tondeuse locale qui confond le ballon et son tibia.
Les chocs sont rudes et si la domination en fin de match est bastiaise, le score en reste là.

Etrange groupe de CFA2, où en deux victoires le sporting avait quitté la place de reléguable pour être 4ème.
Cette défaite coupe l’élan du sporting dans un groupe âpre, où beaucoup d’équipes rêvent encore de montée.

Dans la semaine, des images de cette rencontre devraient être disponibles sur www.visiofoot.net
Prochain match à Pacy dans 15 jours

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire