CFA 2 : Saint-Omer / SC Bastia

CFA 2 : Saint-Omer / SC Bastia

876
0

12ème journée de CFA 2


Adversaire: USSO
Date: 05 Décembre 2009
Lieu: Saint-Omer
Score: 0-1 (A. N’Daye)
Température: +10 (temps pluvieux)

Le onze bastiais extrêmement rajeuni est venu défier les joueurs de Saint-Omer dans un match de bas de classement à réel enjeu dans une composition en 4-4-2 en losange en phase offensive (se transformant en milieu à plat en phase défensive)

Goda
Perrot – Camara – Maltese – Chevalier
Mustivar
Kambou – M’Bango
Anziani
Moizini – M’Bida
Remplaçant: A. N’Daye

La première mi-temps est d’excellente facture du moins très agréable à regarder avec deux équipes qui se rendent coups sur coups. Goda est impérial dans sa surface et intervient avec brio pour étouffer toutes les velléités locales.
Sur un terrain très gras et sous une pluie battante, les bastiais démontrent aussi leurs lacunes dans les 30 derniers mètres. Ainsi, Moizini dès la 3ème minute et M’Bida ne trouvent pas le geste juste pour ouvrir le score. Sur une percée en profondeur M’Bida préfère se montrer altruiste plutôt que d’aller seul au bout. Quel dommage qui illustre un réel manque de confiance du jeune attaquant bastiais malgré de bonnes séquences dans le jeu.
Bastia est solide en milieu et n’hésite pas à allonger pour trouver le jeu de tête du puissant M’Bida. Seul bémol, le coté droit tenu par le binôme Perrot-Kambou souffre un peu plus en cette première mi-temps. Le changement de crampons du jeune Perrot à la pause vient résoudre le problème. En effet, sur chaque offensive adverse, mal cramponné Perrot glisse et ne bénéficie pas d’appuis suffisamment solides ce qui l’empêche de gicler.
Le jeu est très agréable et des deux cotés, la volonté de construire est présente.
Fort heureusement, Goda règne en maître au sein de la surface de réparation et toutes ses interventions sont franches et claires. Ce faisant, il évite un penalty aux bleus sur un magnifique plongeon dans les pieds adverses.
La mi-temps survient sur le score de parité de 0-0 et on se dit que c’est mérité : le jeu est bastiais mais les meilleures occasions sont locales tant nous pêchons dans les 30 derniers mètres. Amadou N’Daye remplace Kambou car Tavenot souhaite donner plus de vitesse et enrichir sa palette offensive.
Les bastiais sont rentrés plus vite du vestiaire et M’Bida insiste pour s’entraîner avec le ballon avec ses collègues en attendant le retour des joueurs de Saint-Omer. Bien lui en prend car sur une magnifique ouverture en profondeur, il se joue du gardien adverse en glissant aux 20 mètres le ballon à raz de terre dans la niche opposée.
Saint Omer 0 – Bastia 1
Les audomarois sont cueillis à froid et les supporters locaux en restent bouche-bée (plus exactement la bouche remplie de frites qu’ils peinent à déglutir).
Bravo Steve car il fallait la mettre !
Dès lors, le match change d’âme. Bastia déroule et les joueurs de Saint-Omer ne parviennent plus à se montrer dangereux. Perrot est bien cramponné et son alter ego sur le côté gauche Chevalier n’hésite pas à se transformer avec à propos en bûcheron pour écarter le maigre danger.
Mustivar distribue le jeu avec une aisance technique très agréable à regarder…mais les nôtres vendangent. Ainsi, plus le match avance et plus les locaux se découvrent et Bastia ne parvient pas à augmenter son capital. Les 10 dernières minutes voient les nôtres louper presque l’immanquable à trois ou quatre reprises.
Plus gênant, la fébrilité bastiaise s’est traduite par une plus grande imprécision dans les passes ce qui a donné l’opportunité aux adversaires de planter quelques banderilles.
Au final, Bastia remporte une victoire logique et importante dans un groupe très serré.

Les joueurs : tous ont démontré une grande combativité malgré des conditions de jeu exécrables entraînant un grand déchet technique. Soulignons le match très solide de Goda dans les buts mais également l’implication de M’Bida qui fut (enfin) récompensé de ses efforts pour son premier but cette saison. Anziani, très bon en 1ère mi-temps (beau timing et belle conduite de balle) s’est éteint en seconde. Mustivar a régalé par sa technique en mouvement et son sens du jeu.
Définitivement, Sonny a quelque chose en plus. Bon match de M’Bango dans un rôle inhabituel de milieu gauche excentré.
Nous aurons le plaisir d’admirer nos jeunes pousses dont certains seront titularisés lors du déplacement à Vannes de l’équipe première.

————————————————————————————————————–

Le compte-rendu du match dans La Voix Du Nord Edition Hazebrouck.

Saint-Omer s’est fait rincer par Bastia sans essayer de sortir la tête de l’eau.

dimanche 06.12.2009, 05:04 – La Voix du Nord

Le Bastiais, Mozini a eu toute la place qu’il voulait pour jouer, hier soir. À la différence de l’USSO, Vandionant a fait ce qu’il a pu.
Bastia s’est imposée (0-1) sans même forcer hier soir au stade Gaston-Bonnet …
face à une équipe de Saint-Omer complètement perdue sur sa propre pelouse. Inquiétant.
Le terrain audomarois a plutôt bien résisté à la pluie incessante, hier soir. Mais l’USSO s’est littéralement liquéfiée face à une équipe de Bastia pas particulièrement brillante. Juste présente. Alors qu’on se demande encore où étaient les têtes et les jambes de Saint-Omer durant ces très longues quatre-vingt-dix minutes.
La première alerte était donnée à la troisième minute. Moizini était oublié au point de penalty. Heureusement il peinait à se retourner et écrasait sa frappe dans les bras de Vandionant. Mais le vaillant attaquant allait avoir bien d’autres occasions de briller… Le capitaine Vandenryse, en fidèle miroir de son équipe, passait en effet à travers son match. Un ballon sauvé sur la ligne en fin de match peinait tout juste à rattraper ses nombreux errements.
Aussi statique soit elle l’USSO parvenait tout de même à se créer quelques espaces dans la défense bastiaise au bout de dix minutes de jeu. Cousin, Perrault et Chrétien tentaient bien leur chance. Sans grande conviction, et encore moins de réussite.

La défense audomaroise prend l’eau
Saïd, laissé dans les tribunes par Sylvian Jore au bénéfice de Denoyelle, devait avoir du mal à reconnaître ses coéquipiers quand la mi-temps était sonnée.
Pire encore était la seconde période. Commencée de la plus mauvaise des façons avec l’ouverture du score dès la reprise par Mbida, lancé à la limite du hors-jeu. Il n’en fallait pas moins pour rincer la moindre envie audomaroise de produire du jeu. Oh oui, l’arbitre aurait pu siffler un penalty quand Chrétien fut bousculé à l’épaule dans la surface. Mais Bastia aurait tout aussi pu alourdir le score à deux ou trois reprises tellement la défense audomaroise lui a donné de chances. Piteux.

DAVID MONNERY


USSO – BASTIA : 0-1 (0-0).
But : Mbida (46e) pour Bastia.
Avertissements : Camara (89e) et Moizini (90e) pour Bastia.
SAINT-OMER : Vandionant Belet, Vanham, Vandenryse, Bancquart (Keita, 60e) Fériau, Dufour, Eloire (Denoyelle, 51e), Cousin Perrault (Bourabi, 72e), Chrétien.
BASTIA : Goda Perrot, Chevalier, Maltese, Camara Mustivar, Kambou (Ndiaye, 46e), Anziani, M’Bango Mbida, Moizini.

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire