CFA 2 : Poissy / SC Bastia

CFA 2 : Poissy / SC Bastia

929
0

CFA 2 : Poissy / SC Bastia


8ème journée de championnat de CFA 2

Adversaire: Poissy AS
Date: 23 Octobre 2009
Lieu: Poissy
Score: 2-2 (N’Diaye, Camara)
Température: +17 (temps pluvieux)

L’équipe CFA2 du Sporting aime les équipes du haut du classement. Après avoir fait subir sa première et unique défaite aux Calaisiens leaders, nos jeunes épaulés par quelques pros, ont tenu en échec le deuxième du classement. Deux très bons résultats à l’extérieur qui plus est.

Le Onze bastiais se présente comme suit:
Goda
Maltese – Lingani – Vanucci – Chevalier
M’Bango – Kambou – Barthélémy
M’Bida
Chaintreuil – N’Diaye

Rempl : Achilli – Valery – Camara

Pas de round d’observation pour ce match.
En moins de 5mn déjà 3 belles occasions. 2 pour nos bleus, 1 pour les locaux.
Les 2 équipes jouent sans calcul, sans temps mort, et cela est très agréable.
On se doute qu’avec un tel esprit de jouer, le score ne restera pas vierge. Les chiffres parlent d’eux mêmes concernant l’équipe de Poissy. Attaque mitraillette (14 buts avant ce match) et défense « portes ouvertes » (10 buts)
Il ne faut du reste pas longtemps pour que les bleus ouvrent la marque par l’intermédiaire de N’Diaye. Le « clan » bastiais est aux anges. Plusieurs jeunes sont en effet originaires de la région parisienne et les familles garnissent la tribune. (0-1)
Piqués au vif, les locaux poussent pour revenir au score. Ils ont une équipe homogène d’où ressortent quelques joueurs d’un bon niveau. Un trident offensif performant et percutant avec à la pointe un « géant » bien servi par un « 10 » qui possède pied droit, pied gauche et s’en sert remarquablement. Belles ouvertures, passes courtes, tout y est.
Sur une nouvelle ouverture, le « géant » s’excentre et adresse une superbe frappe croisée qui vient se loger dans le petit filet. Goda ne peut absolument rien sur ce missile. (1-1)
La mi-temps approche et Jules Goda nous sort un double arrêt réflexe sur sa ligne suite à deux reprises à bout portant en pleine surface de réparation.
Un grand ouf de soulagement, et l’arbitre siffle la mi-temps.

A la reprise changement côté bastiais. Julien Chevalier grippé, laisse sa place à Valéry. Le rythme du match lui ne change pas !
A peine installé un coup franc passe juste au dessus des buts de Goda. Ce n’est que partie remise, car dans la foulée une reprise à bout portant du point de penalty trouve le chemin des filets malgré Goda. (2-1)Sur cette action, le malheureux Valéry est obligé de sortir suite à un tacle sur le tibia : 3 points de suture seront posés ! 2 minutes sur le terrain. Le match le plus court de sa jeune carrière. Camara entre au milieu et M’Bango glisse arrière droit. Les ailles sont donc occupées pas deux néophites à ce poste.
L’écart trop important entre les lignes bastiaises constaté durant la première période est corrigé.
Le jeu est toujours aussi plaisant. Déjà 3 buts superbes et de nombreuses actions de jeu résolument tournées vers l’avant. Sur une de ces actions, une passe en retrait au 25 mètres. Camara contrôle et vient ajouter un nouveau but tout aussi beau que les 3 autres. Sa frappe légèrement enroulée trouve la lucarne opposée. (2-2)
Pour le dernier ¼ d’heure, Benoît Tavenot fait entrer son dernier remplaçant. Achilli remplace Barthélémy.
Jusqu’à la dernière minute, le jeu proposé par les 2 équipes fera plaisir à voir. A ce niveau on ne calcule pas trop. On joue pour gagner certes, mais aussi pour se faire plaisir.

Comme toujours l’avis sur la « performance » des joueurs donné ici est tout à fait subjectif.
Goda ne peut rien sur les 2 buts qu’il encaisse et effectue de très bons arrêts par ailleurs dont cette superbe double parade juste avant la mi-temps. Ces dégagements au pied méritent d’être travaillés.
La défense centrale a bien tenu malgré les 2 buts. Les attaquants pisciacais ne sont pas des manchots ! Lingani est bien plus à son affaire à ce niveau quand L2.
Maltese, bien que ne jouant pas à sa place s’en est pas trop mal tiré. Chevalier, bien que grippé également.
Au milieu, Kambou a montré un gros volume de jeu, mais a des difficultés pour aller au bout de ses actions. De Camara, on ne retiendra que son but (mais quel but !). Certainement un manque de rythme. On retiendra la même excuse pour Barthélémy
M’Bida a quant lui une grosse présence physique. Il lui faut prendre confiance en ses moyens et il sera certainement pas loin de l’équipe « pros »
Chaintreuil court beaucoup, mais ne se procure guère d’occasions. Il a effectué un beau retour pour enlever un ballon très chaud à l’entrée de nos 18 mètres.
N’Diaye, titulaire pour ce match, a été beaucoup moins percutant que d’habitude. Il a énormément souffert face à un arrière droit tout aussi rapide que lui. Tavenot l’a fait passé à droite sans plus de succès. Un jour sans.

Nous ne pouvons que conseiller aux turchini de la région Nord-Picardie de venir assister aux matchs de cette équipe. On y prend un bon bol de fraîcheur et de plaisir en ces temps difficiles pour l’équipe première.

Prochain rdv face au FC Drouais le 14 novembre. (Dreux 28)

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire