Interview Austin Ejide

Interview Austin Ejide

1188
0

[b][size=large]AUSTIN EJIDE[/size][/b]


Rencontre avec…
AUSTIN EJIDE est né en avril 1984 à Onitsha au Nigeria.
Nous l’avons rencontré récemment. Il a bien voulu répondre à quelques questions pour le site du Club des Supporters de Bastia à Paris.

Turchini75 : Austin, peux-tu nous résumer ta jeune carrière ?

Austin Ejidé : J’ai joué dans mon pays le Nigéria jusqu’à l’âge de 18ans, puis je suis parti pour la Tunisie où j’ai porté le maillot de l’Etoile du Sahel de 2004 à 2006. Je suis arrivé à Bastia l’été dernier où j’ai signé pour 3 ans.

T75 : Justement, comment es-tu arrivé au Sporting ?

A.E : Par l’intermédiaire de mon agent. Je voulais franchir un cap dans ma carrière, et pour cela il me fallait un club où je puisse continuer travailler et à progresser pour gagner une place de titulaire. Une place sur le banc en L1 par exemple, ne m’intéressait pas.

T75 : Tu n’avais la garantie d’une place de titulaire en signant au Sporting?

A.E : Absolument pas. La place de titulaire, ici comme ailleurs se gagne à l’entraînement. Avant de pouvoir jouer, j’ai travaillé très dur tous les jours pour gagner cette place. (En raison de problèmes administratifs, le contrat d’Austin n’a pas été homologué avant la mi-septembre)

T75 : Tes relations avec Jean Louis Leca, titulaire lors des 8 premières journées, en ont-elles souffert ?

A.E : Pas du tout. Il s’agit d’une saine concurrence.

T75 : Tu as dit que tu étais venu pour progresser. Penses-tu y être parvenu ?

A.E : Je pense avoir effectivement progressé. Nous avons, Jean Louis et moi, la chance de travailler avec un super entraîneur (Eric Durand) En plus de ses connaissances « techniques », il nous apporte beaucoup sur le plan mental. Il sait nous motiver, toujours avec les mots justes.

T75 : Quelles sont tes principales qualités ? (Très timide, il faut insister)

A.E : Peut être la rapidité d’intervention, les « face à face » et la concentration.

T75 : La concentration ! Et cette cabriole à chaque but bastiais ?

A.E : (Rires) Je fais cela depuis tout jeune. C’est ma manière à moi d’exprimer ma joie. Je ne peux pas partir en courant dans tous les sens comme le fait le buteur ou les autres joueurs. Je dois immédiatement après à nouveau me concentrer sur le match.

T75 : La concentration, le calme, la réflexion semble être important pour toi.

A.E : C’est vrai que je suis d’un naturel calme, mais la relative barrière de la langue y fait aussi. La concentration est essentielle à mon poste. Quant à la réflexion ! Avant de faire ou de ne pas faire quelque chose je m’interroge toujours. Quelle est le sens, l’utilité de cet acte …Ne rien faire d’inutile tel est mon credo en quelque sorte.

T75 : En dehors du football, as-tu des passions ?

A.E : J’aime écouter de la musique, et la lecture.

T75 : Malgré ton jeune âge, tu as déjà pas mal « bourlingué ». Comment juges-tu l’ambiance dans les stades ?

A.E : En Tunisie, comme au Nigeria, les spectateurs encouragent leur équipe 90 minutes durant et cela quel que soit le résultat. En France, sur les différents terrains où j’ai joué, les spectateurs ne mettent pas trop d’ambiance. Ici, nous manquons parfois de soutien. C’est dommage, car un public qui pousse cela motive encore plus les joueurs.

T75 : Les supporters, et peut être encore plus lors des matchs à l’extérieur, sont toujours déçus que les joueurs ne viennent pas automatiquement les saluer à la fin des rencontres. Qu ‘en penses-tu ?

A.E : Justement c’est le “automatiquement” qui pose problème. Quand le résultat est défavorable, dès le coup de sifflet final, tu commences à réfléchir, à tes poser des questions, à te remettre en question. Dans ces conditions c’est vrai que nous ne pensons pas à remercier le public.

T75 : Pour conclure, y a t-il un club qui te fasse rêver ? (après quelques secondes de réflexion)

A.E : Manchester United.

T75 : Et un joueur ?

A.E : Van Der Saar.

De bien belles références…
Nous tenons à remercier chaleureusement Austin qui aura bien voulu répondre à nos questions et faire preuve d’une très grande gentillesse durant les moments passés ensemble.

See you soon Austin.

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire