AS Cannes – SC Bastia: En leader incontestable…

Pour débuter cette rencontre en retard de la 15ème journée, pas de surprise dans le « 11 » de départ côté bastiais, Schur arrière droit n’en étant plus une. Ce sont donc les 11 joueurs suivant qui entament la rencontre côté Sporting :

Martin dans les buts avec Schur, Coulibaly, capitaine, dans l’axe afin de suppléer Bocognano suspendu, Guibert et Salis en défense, Poggi, Moretti, Vincent et Haguy au milieu et une attaque composée du duo Mesbah-Santelli.   

Les Cannois engagent mais très vite Santelli se met en évidence. Une première fois dans la première minute, puis une seconde dans la minute suivante (!) mais ses deux frappes ne trouvent pas le cadre.

Suite à une nouvelle offensive de nos Bleus, Mesbah se blesse. Il sort quelques minutes durant lesquelles le Sporting évolue à 10 contre 11 sans que cela s’en ressente…

A la 15ème Vincent d’une belle frappe de 25m oblige Chanssaud le gardien cannois à détourner le ballon en corner. Sur le corner la remise de Guibert passe à côté.

Après une nouvelle tentative non cadrée suite à un centre d’Haguy (20ème), Santelli est enfin récompensé à la 26ème. Vincent récupère un ballon au milieu, remonte le terrain et décale Haguy. Une feinte de centre du gauche et un centre du droit trouve Santelli à la réception. Une reprise de la tête qui ne laisse aucune chance à Chanssaud. (26ème CANNES 0 BASTIA 1)

Sur l’engagement les Cannois s’offre une double opportunité avec une frappe contrée puis une reprise de la tête non cadrée.

A la 28ème Mesbah pas remis de sa blessure du début de match laisse sa place à Kifoueti. Kifoueti se met en évidence à la 36ème en récupérant le ballon au milieu de terrain, mais est repris dans la surface au moment d’armer sa frappe.

Suite à un coup-franc « gag », le tireur glisse au moment d’armer sa frappe, le ballon est quand même frappé de belle manière. Il faut une double intervention de Martin qui au contact d’un attaquant cannois se retrouve au sol. Après l’intervention du kiné, le jeu reprend son cours. (37ème)

Nous venons d’entrer dans le temps additionnel lorsque suite à une remise en touche de Schur pour Poggi, ce dernier lance Kifoueti. Débordement et centre en retrait en direction de Vincent idéalement placé aux 20m, mais malheureusement la frappe de ce dernier passe au dessus des buts cannois. (46ème)

La dernière opportunité de cette première période est pour les locaux avec ce coup-franc à l’angle de la surface bastiaise. Martin éloigne le danger des deux poings avant que l’arbitre ne renvoie tout le monde aux vestiaires au terme des 4mn supplémentaires.

Cette première période ne correspond en rien aux déclarations cannoises d’avant match : «  C’est notre dernière chance d’attraper la 2ème place, nous jouerons un match de coupe… » Rien du contenu proposé ne laisse imaginer que cette équipe vise la victoire !

Nos Bleus ont très rarement été mis en danger jusqu’à ce denier coup-franc. Si Vincent quelques minutes avant avait converti en but le centre de Kifoueti, c’en était fini du match.

Ce sont les mêmes joueurs qui entament la deuxième période.

Visiblement il y a eu « remontage de bretelles » à la pause dans les vestiaires cannois, les joueurs de Pollet proposant enfin du jeu en ce début de mi-temps.

A la 55ème il faut un sauvetage de Coulibaly sur la ligne pour que Lefaix, qui est parvenu à tromper Martin, n’égalise ! Le corner concédé ne donnera rien.

Premier changement à Cannes avec la sortie de Smida et l’entrée en jeu de Lallemand à la 60ème.

Depuis la reprise nos Bleus se contentent d’opérer en contre attaque les Cannois ayant la possession du ballon. Possession stérile il faut le reconnaître puisque hormis sur l’action de la 55ème minute, Marin n’a pas vraiment été sollicité. C’est suite à un ballon récupérer dans son camp par Guibert qui lance superbement Kifoueti dans le dos de la défense que Santelli va doubler la mise en trompant Chanssaud à la 68ème. (68ème CANNES 0 BASTIA 2)     

Deuxième changement côté bastiais avec l’entrée en jeu de Genest à la place de Poggi à la 70ème, et côté cannois avec la sortie d’Anziani à la 76ème et l’entrée de Grandemange.

A la 77ème Vincent plus chanceux que 3 minutes plus tôt où sa reprise avait atterri dans les bras de Chanssaud, est récompensé lorsqu’il reprend un centre de Genest et permet au Sporting de mener 3-0 ! (77ème CANNES 0 BASTIA 3)

Les Cannois sont assommés et dans la minute suivante Genest sert Kifoueti qui tente une reprise de volée depuis l’angle de la surface de Chanssaud. Le ballon passe au dessus des buts.

Nos Bleus exercent un énorme pressing par l’intermédiaire de Kifoueti et Moretti et poussent l’arrière garde cannoise à la faute. Santelli, encore lui profite de l’offrande de Moretti pour ajouter un 4ème but, son troisième personnel ! (80ème CANNES 0 BASTIA 4)

Martin dévie en corner un centre tir qui prenait la direction de la lucarne à la 81ème. Petit effet grande conséquence puisque sur le corner Moretti touche bien involontairement le ballon du bras dans la surface. Après avoir désigné le poteau de corner l’arbitre se ravise et siffle penalty. Lefaix transforme et réduit la marque.  (82ème CANNES 1 BASTIA 4)

Sur l’engament Stéphane Rossi effectue son dernier changement. Santelli sort sous les applaudissements, et Santini entre. Il se positionne au poste d’arrière droit, Schur monte d’un cran. (83ème) Dernier changement également côté cannois avec l’entrée de Darnet à la place de Croes. (85ème)

Si nos joueurs sont insatiables à l’image de ce pressing à la 89ème qui oblige Chanssaud à dégager en touche, l’arbitre en a assez vu puisqu’il n’accorde que trente petites secondes de temps additionnel…

Le Sporting s’impose sans la moindre discussion au terme d’une rencontre qu’il aura dominé de la tête et des épaules.

Aujourd’hui avec 12 points d’avance sur Villefranche le nouveau dauphin, l’accession en N2, objectif de la saison, est quasiment acquise. Il faudrait un concours de circonstance inimaginable pour ne pas monter et nous n’osons même pas … l’imaginer!

En plus du challenge de la montée, nos joueurs s’en sont fixés d’autres : Etre la meilleure équipe de N3, avoir la meilleure attaque, la meilleur défense… Ils sont en course dans chacune de ces catégories …  La saison est donc loin d’être terminée.

Martin, Schur, Coulibaly, Guibert, Salis,  Vincent, Moretti, Poggi (Genest 70ème), Haguy, Santelli (Santini 83ème), Mesbah (Kifoueti 28ème)

FORZA BASTIA !

SHARE

1 commentaire

  1. L’accession est pratiquement réglée, il faut dorénavant préparer la prochaine saison en titularisant quelques « jeunes pousses ». Il faut y penser !
    Avec un peu d’avance, bravo à l’équipe et aux dirigeants pour cette belle saison.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.