SC Bastia – Aubagne FC : Intelligemment…

Pour cette rencontre importante dans l’optique de l’accession en fin de saison, environ 3500 spectateurs garnissent les travées d’Armand Cesari. On en attendait un peu plus vu l’enjeu et les dernières sorties de nos Bleus…

Aubagne dont Marcel Dib le directeur sportif est présent, a encore des ambitions dans ce championnat malgré les 10 points de retard sur le Sporting au moment du coup d’envoi. Rappelons-le, cette équipe d’Aubagne est la seule à avoir battu nos joueurs depuis l’entame de la saison en août dernier.

Pour cette rencontre Stéphane Rossi nous réserve une petite surprise puisque ce sera Schur qui occupera le poste d’arrière droit cet après-midi. Un véritable couteau suisse que ce joueur….

Devant Martin nous retrouvons donc Schur, Bocognano, Guibert et Salis. Le milieu de terrain est composé de Coulibaly, Vincent, Moretti et Haguy. Devant nous retrouvons Poggi à droite et Santelli dans l’axe. Sur le banc Santini, Lorenzi, Mesbah, Kifoueti et Carlotti se tiennent prêts.

Les Aubagnais évolueront en jaune et nos Bastiais en bleu engagent dos à la Est.

C’est par un round d’observation entrecoupé de perte de balles de chaque côté que débutent la rencontre. Si le premier corner et la première attaque sont bastiais, le premier but est aubagnais ! Un corner joué à deux entre Bernarbia et Petrozzi revient sur Bernarbia qui centre au deuxième poteau. D’une belle reprise Hammoud trompe Martin. C’est la douche froide, mais Hammoud qui vient « chambrer » la Sud parvient à redonner de la voix aux accaniti….  (11ème BASTIA 0 AUBAGNE 1)

Nos Bleus ne sont pas rentrer dans le match comme à leur habitude et ont mis en confiance les visiteurs qui n’en demandaient pas tant. Du reste ils jouent « les gros bras » et commettent de grosses fautes. La première sur Coulibaly (12ème), la deuxième sur Moretti (15ème) qui vaudra à Camara le premier carton jaune de la rencontre.

Salis écope à son tour d’un carton après une faute sur Hammoud. (18ème). L’ambiance est chaude aussi bien dans les travées que sur la pelouse mais également sur les bancs. Il faut une petite dizaine de minute pour que la pression retombe et que le football reprenne ses droits à l’image de ce centre de Salis vers Santelli dont la reprise ne trouve pas le cadre. (25ème)

Nos Bleus poussent et après une frappe de Schur juste au dessus à la 28ème, le même Schur adresse un long ballon pour Santelli qui de la tête parvient à lober Berghout trop avancé ! (30ème BASTIA 1 AUBAGNE 1)

Il faut une belle intervention de Guibert dans ses 6m pour mettre un terme à une contre-attaque d’Aubagne à la 36ème, Guibert qui écopera d’un carton jaune juste avant la pause pour une intervention illicite juste devant la ligne des 16m50. Le coup-franc tiré par Hammoud ne trouvera que le mur bastiais.

Une petite minute de temps additionnel et l’arbitre renvoie les joueurs aux vestiaires.

C’est une belle équipe d’Aubagne avec quelques bons manieurs de ballons qui est opposée au Sporting, mais une équipe qui aura surtout cherché à provoquer. Dommage. L’arbitre ne semble pas serein avec des décisions à contre sens…

Nos joueurs sont les premiers à regagner la pelouse pour la deuxième période qui débute avec les mêmes 22 acteurs.

Santelli qui a récupéré le ballon au milieu de terrain le transmet à Poggi. Un centre millimétré pour Haguy qui s’est bien démarqué au deuxième poteau, et le Sporting prend l’avantage dès la reprise ! (46ème BASTIA 2 AUBAGNE 1)    

Après avoir subit « les encouragements » de la tribune Sud en première mi-temps, il a droit au même « encouragements » de la part de la Nord de puis la reprise. Il n’est plus dans son match, il l’a bien cherché, à l’image de sa frappe dévissée à la 51ème.

A la 54ème Vincent décale Haguy qui centre pour Santelli bien placé dans la surface. Malheureusement le ballon est intercepté par l’arrière garde d’Aubagne.

A la 65ème Stéphane Rossi effectue son premier changement. Poggi passeur décisif cède sa place à Mesbah. Dans la minute suivante Aubagne bénéficie d’un coup-franc à environ 35m face aux buts de Martin. Abdesselam le tire mais ne trouve pas le cadre.

Salis adresse un ballon à Santelli qu’il prolonge en une touche de balle pour Haguy. Des 20m et d’une superbe frappe lobée et enroulée, Haguy trompe pour la deuxième fois Berghout ! (69ème BASTIA 3 AUBAGNE 1)

Une faute d’Agueni lui vaut un carton jaune tout comme Hammoud, lui pour contestation, le tout à la 70ème.

Rech effectue son premier changement à la 73ème, Galley prenant la place d’Abdelsselam.

Hammoud sur coup-franc oblige Martin à sortir le grand jeu sur une balle qui prenait la direction de la lucarne. Le corner qui suit cette parade ne donnera rien. (74ème)

Les minutes suivantes sont entrecoupées avec trois changements. Kifoueti remplace Haguy à la 75ème côté Sporting, Gueye et Mahadi respectivement aux 76 et 79èmes minutes entrent en jeu à la place de Petrozzi et Millimono.

Une faute de Schur lui vaut un carton jaune (81ème) et offre un coup-franc aux visiteurs qu’Agueni frappe de loin et à côté des buts de Martin.

Kifoueti et Santelli dans la surface se gênent au moment de frapper (84ème), et Kifoueti qui tergiverse au moment de frapper dans la minute suivante la frappe seront les dernières actions notables de cette fin de rencontre, les deux minutes de temps additionnel ne changeant rien.

Nos joueurs ont eu plus de mal que d’habitude à répondre au défi physique imposé par les joueurs d’Aubagne en début de rencontre. L’accumulation des rencontres ces derniers temps y est sûrement pour beaucoup.

Après avoir, intelligemment, laisser passer la tempête, lisez les provocations physiques et verbales, nos Bleus ont repris petit à petit le contrôle du jeu sans s’affoler. L’égalisation et le deuxième but inscrit dès le retour des vestiaires ont remis les pendules à l’heure.

La récupération et la préparation du match en retard face à Cannes seront au programme de la semaine. La défaite des Cannois ce samedi enlève incontestablement du piment à la rencontre puisque nos Bleus ne rencontreront pas un nouveau dauphin les hommes de Micoud n’étant « que » troisièmes. Cela reste néanmoins un match de prestige qu’il ne faudra pas perdre histoire de poursuivre cette série d’invincibilité qui dure, en championnat, depuis maintenant 11 rencontres.     

Martin, Schur, Bocognano, Guibert, Salis, Coulibaly, Vincent, Moretti, Poggi (Mesbah 65ème), Haguy (Kifoueti 75ème), Santelli

FORZA BASTIA !

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.