Istres – Bastia : Foutu vent…

Si le soleil inonde le stade Parsemain, le mistral est lui aussi bien présent qui balaie la pelouse en rafales. Pas le mieux pour disputer un match de football… Il faudra pourtant faire avec pour les 22 acteurs. Istres jouera en bleu et nos Bastiais en blanc. Ce sont les nôtres qui engageront, dos au vent.  

Pour débuter la rencontre nous retrouvons les 11 joueurs suivant : Martin dans les buts, Cioni-Bocognano-Guibert-Salis en défense, Coulibaly-Vincent-Moretti-Haguy au milieu, et en attaque le duo Mesbah-Santelli.

Nous entendons chanter les accaniti au moment où l’arbitre donne le coup d’envoi.

Dès la 2ème minute et ce premier corner obtenu par nos Bleus, Salis à du mal avec le ballon qui roule poussé par le vent…

A la 4ème après avoir débordé Santelli tente de centrer pour Mesbah, mais Vanni intervient. Deux minutes plus tard les Istréens tentent une première frappe sans aucun danger pour Martin.

Le vent ne facilite pas le jeu, les 22 joueurs ayant du mal à doser les passes.

A la 12ème minute il faut une belle sortie de Martin pour s’interposer face à Niang qui se présente seul face à lui.

Toujours des problèmes avec ce corner de Salis qui sort directement au deuxième poteau à la 15ème. Vanni n’est pas plus heureux dans son dégagement qui finit en touche…

Les joueurs de Priou sont totalement privés de ballon et nos Bleus enchaînent les possibilités sans toutefois se montrer réellement dangereux pour l’arrière garde locale. Un coup-franc de Cioni ne donne rien à la 20ème, celui botté par Bocognano à la 24ème finit dans le mur et les deux corners de Salis aux 29 et 30ème ne trouvent pas preneurs.

Sur un centre d’Haguy à la 33ème Santelli est un poil trop court, le même Santelli ne pouvant reprendre une passe en profondeur de Mesbah à la 38ème.

Il faut attendre la 42ème pour revoir les Istréens à la faveur d’un coup-franc au milieu du terrain. Sur la relance grosse faute sur Vincent qui filait côté droit. Azzufu et carton jaune pour Fonti et Mesbah un peu trop virulents pour le coup.

Il n’y aura pas de temps additionnel au terme de cette première période qui ne restera pas dans les mémoires…

Les locaux n’ont quasiment pas passé la ligne médiane durant ces 45 minutes ! Certes ils jouaient face au vent, mais ils ne sont pas parvenus à jouer un minimum à terre bien gênés il faut le dire par un bon pressing de nos Bleus. Des Bleus qui maintenant vont devoir jouer contre le vent…

Pas de changement au retour des vestiaires, retour assez rapide puis qu’il faudra attendre plusieurs minutes que les hommes de Priou ne regagnent la pelouse.

Le premier ballon des locaux finit en sortie de but. Il va leur falloir s’adapter à cette nouvelle configuration.

Le premier corner de cette deuxième mi-temps est pour Istres, mais le ballon mal dégagé par Bocognano est repris au dessus. (50ème)

A la 52ème Vincent déborde et centre pour Santelli. La frappe de ce dernier est contrée, nos Bleus obtiennent un corner. La reprise de la tête de Bocognano passe au dessus.

Une tentative assez lointaine d’Istres est bien trop molle pour inquiéter Martin à la 61ème.  Nouvelle tentative « lointaine » d’un Istréen à la 64ème sur coup-franc. Même avec le vent c’est présomptueux et le ballon passe largement sur la gauche des buts de Martin.

A la 65ème la délivrance arrive avec cette passe d’Haguy vers Santelli décalé côté gauche. Le pressing de Santelli sur Kehiha paye car il rate sa relance. le ballon ainsi récupéré est centré pour Mesbah dans la surface. Ce dernier ne laisse aucune chance à Vanni ! (65ème ISTRES 0 BASTIA 1)

Sur l’engagement les hommes de Priou récupèrent un ballon au milieu de terrain, mais la frappe n’attrape pas le cadre. Attention à ne pas se déconcentrer maintenant que le plus dur est fait ! (67ème)

Nos joueurs contre le vent pressent beaucoup plus haut que leur adversaire ne le faisait en première mi-temps. Comme quoi il y a le vent, mais aussi une différence de niveau entre les deux équipes…

A la 68ème interviennent les deux premiers changements : Côté Sporting Mesbah cède sa place à Poggi, et entrée de Mandrichi côté Istres à celle de Fondi.

74ème le coup-franc pour Bastia frappé par Poggi ne donne rien. Trois minutes plus tard deuxième changement à Istres : Roubini sort, Garnier entre.

A la 79ème nouvelle tentative lointaine d’Istres, sans plus de succès que les précédentes.

Salis écope d’un carton jaune à la 80ème et sera donc suspendu pour la rencontre de Coupe de France face à Noisy. La frappe sur le coup-franc près de la ligne des 16m50 est dégagée des deux poings par Martin mais le ballon revient sur Diaz qui frappe instantanément. Le ballon passe au-dessus.

A la 82ème Haguy à l’occasion de « tuer » le match suite à une boulette de Vanni qui manque sa relance. Malheureusement pour Haguy, Vanni s’est bien replacé et parvient à détourner le ballon en corner !

Dernier changement pour Priou avec la sortie de Kehiha et l’entrée de Bourrier à la 84ème, carton jaune, cette fois pour Moretti, et nouveau coup-franc pour Istres à la 84ème. Les Istréens poussent en cette fin de match mais ne parviennent pas à conclure à l’image de ce coup-franc qui n’inquiète pas l’arrière garde bastiaise, ni du suivant qui finit dans le mur avant d’être dégagée.

Il faut un « grand » Martin à la 88ème puis à la 92ème pour éviter le pire lorsqu’il capte le premier ballon et détourne en corner la frappe de Diaz !

Entre temps Haguy avait cédé sa place à Schur à la 89ème.

Les trois minutes de temps additionnel ont paru bien longues, et c’est avec soulagement qu’intervient le coup de sifflet final de l’arbitre.   

Sans aucune prétention, sans ce mistral nos joueurs se seraient sûrement imposés sans coup férir. S’ils n’ont pas profité de « l’avantage » du vent en première période, mais peut-on parler d’avantage ?, ils auront posé leur patte sur la rencontre 80 minutes durant. Les dix dernières ont été plus difficiles avec plusieurs coups-francs et une égalisation Istréenne aurait été parfaitement injuste.

Si nous sommes fort satisfaits de ce résultat, il faut reconnaître qu’il l’a été face à une équipe bien faible. Il en sera sûrement tout autrement samedi prochain avec la réception de Côte Bleue qui s’est également imposée à l’extérieur, face au Gallia, ce samedi. Le Sporting a toujours su élevé son niveau de jeu lorsque celui de l’adversaire le demandait. Pourquoi changer une si bonne habitude ?

Martin, Cioni, Bocognano, Guibert, Salis, Coulibaly, Moretti, Vincent, Haguy (Schur 89ème), Mesbah (Poggi 68ème), Santelli 

FORZA BASTIA

SHARE

1 commentaire

  1. Les joueurs « ont fait le travail », c’est ce que l’on attendait d’eux.
    Maintenant, attendons de voir la prochaine journée face à notre principal adversaire pour la montée.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.