Bastia – Concarneau : Au bout du bout…

Pas la foule des grands soirs pour ce 1/32èmes de finale de la Coupe de France mais une affluence qui ferait rêver bien des clubs évoluant à un niveau supérieur… Comme contre Le Mans la tribune Est est ouverte et l’ambiance promet d’être chaude.

Gary Coulibaly est bien sur le banc au moment du coup d’envoi et c’est le « 11 » suivant qui débutera la rencontre : Martin, Cioni, Bocognano, Guibert, Salis, Moretti, Vincent, Genest, Haguy, Schur, Santelli.

Nos Bleus évolueront en … bleu, les hommes de Cauet en rouge. Concarneau engage, le Sporting est dos à la tribune Ouest.

Gros pressing de nos joueurs d’entrée de match avec cette mauvaise relance récupérée par Santelli. Malheureusement sa frappe est trop croisée. (2ème)

Santelli encore lui tergiverse dans la surface et finalement se fait reprendre. (5ème) Toujours Santelli à la 11ème pour la reprise d’un centre de Genest. Parade de Basilio le gardien de Concarneau qui détourne en corner. Le corner ne donnera rien ni le suivant, toujours en faveur des nôtres à la 16ème.

Sur leur première attaque les hommes de Cauet vont trouver la faille ! Une relance en profondeur de Bocognano est interceptée. Les Bretons partent en contre-attaque et Toupin le défenseur latéral gauche qui a bien suivi se trouve à la conclusion. (21ème BASTIA 0 CONCARNEAU 1)

Comme Le Mans Concarneau prend l’avantage après avoir été dominé en début de match…

Nos Bleus sont quelque peu sonnés et sont à deux doigts d’être menés 2-0 à la 27ème lorsque Concarneau part de nouveau en contre-attaque mais cette fois Oliveira ne trouve pas le cadre. Dans la minute suivante Basilio prive Santelli de l’égalisation au prix d’une belle intervention. Le même Basilio capte le ballon que Bocognano convoitait suite à un coup-franc tiré par Genest. (35ème)

Nos Bleus ont repris des couleurs et Jannez sauve sur sa ligne une reprise de Vincent consécutive à un centre d’un Haguy virevoltant sur son côté droit. (37ème)

L’égalisation arrive deux minutes plus tard. Cette fois c’est Genest qui centre, Santelli est un peu trop court pour reprendre le ballon, pas Moretti qui s’est démarqué au deuxième poteau ! (39ème BASTIA 1 CONCARNEAU 1)

Euphoriques nos Bleus ne sont pas assez vigilants et Jung part en contre-attaque. Martin le gêne mais ne l’empêche pas de frapper au but. Il faut un retour salvateur de Bocognano pour éviter le pire. (40ème)

Le corner de Genest à la 42ème ne donnera rien, et l’arbitre ne fera pas jouer de temps additionnel.

Nous avons assister à une belle entame de match de la part de nos Bleus qui auront largement dominé le premier ¼ d’heure sans parvenir à concrétiser. La première occasion pour Concarneau est la bonne. Par la suite le jeu s’équilibre mais nos joueurs n’hésitent à l’occasion à venir inquiéter Basilio. L’égalisation est venue suite à une action du côté droit, côté le plus actif au Sporting.

Les mêmes 22 joueurs entament la deuxième mi-temps.

Au bout de deux minutes de jeu tout est à refaire pour nos Bleus qui n’arrivent pas à dégager correctement un ballon qui traîne dans la surface. Guibert puis Martin du poing repousse le ballon qui atterri finalement dans les pieds de Gegousse seul à 20 mètres. Sa frappe lobée finit au fond des filets. (47ème BASTIA 1 CONCARNEAU 2)

Pour la première fois de la saison nos Bleus sont menés deux fois dans la même rencontre. Comment vont-ils réagir ?

Le rythme est l’enthousiasment côté bastiais sont retombés jusqu’à cette frappe d’Haguy après un une-deux avec Vincent. Basilio intervient. (57ème)

A l’heure de jeu Stéphane Rossi effectue son premier changement. Mesbah entre à la place de Genest.

Après une frappe lointaine de Schur au dessus (65ème) deux nouveaux changements. Un de chaque côté. Oliveira cède sa place à Guillou à Concarneau, Schur à Poggi pour Bastia. Poggi occupe le flanc droit ce qui pousse Haguy côté gauche. (66 et 67ème)

Bien lancé par Vincent Santelli glisse dans la surface au moment d’ajuster Basilio ! (69ème)

Nouveaux changements à Concarneau avec l’entrée de Drouglazet à la place de Sinquin72ème) et de Kifoueti à celle d’Haguy. (74ème)

Un coup-franc de Gegousse est capté sans problème par Martin à la 77ème avant que Cauet n’effectue sont dernier changement dans le temps réglementaire. Jung, seul joueur averti durant la rencontre est remplacé par Doumbia.

Alors que les occasions se font de plus en plus rares, nos Bleus en laissent filer sur corner (82ème) ou sur ce centre raté se Santelli pour Mesbah présent dans la surface. (83ème)

S’en suivent cinq minutes de pression bastiaise sans parvenir à tromper l’arrière garde bretonne. Les corners s’enchaînent alors que l’arbitre vient d’annoncer quatre minutes « minimum » de temps additionnel. Même Martin est présent dans la surface de Concarneau pour l’ultime tentative de Salis.

Le ballon s’élève. Santelli prolonge de la tête et Poggi malgré trois joueurs et le gardien sur la ligne parvient à égaliser !!!! A la 96ème minute ! (96ème BASTIA 2 CONCARNEAU 2)

C’est la folie dans le stade, tout juste si l’on entend le coup de sifflet final.

Trente minutes supplémentaires ce n’était pas forcément prévu au programme mais que c’est bon !

Nouvel engagement et comme en début de match le Sporting choisit de débuter dos à la Ouest laissant le ballon à Concarneau.

L’euphorie est retombée côté Bleu, et le coup de massue laisse des traces côté bretons. De fait peut-on tout juste noter ce corner sans suite de Salis à la 99ème ou ce centre en retrait de Poggi, bien décalé par Mesbah, centre intercepté par la défense.

A l’entame de la deuxième période de prolongation Coulibaly remplace Vincent.

En contre-attaque Concarneau y croit mais Bocogano effectue un super tacle qui met fin à cette occasion bretonne. (106ème)

Dans la minute suivant Mesbah manque de lucidité au terme d’une action qui l’a vu mystifié son vis-à-vis. Au lieu de centrer il tente un nouveau dribble cette fois sans succès. Santelli pas en réussite aujourd’hui bute une nouvelle fois sur Basilio à la 108ème, puis à la 109ème lorsque à la réception d’un centre de Mesbah il frappe en force au dessus là ou une tête s’imposait !

Plus rien de notable dans les dernières minutes chaque équipe évitant surtout de se faire contrer. C’est donc la séance de tirs au but qui départagera les deux équipes.

Alors que la Est est bien garnie, l’arbitre choisit la Ouest pour cette séance de tirs au but…

C’est Concarneau qui débute et prend l’avantage. Les quatre premiers tireurs de chaque équipe font mouche. (Le Joncour, Gegousse, Fleury, Lagadec pour Concarneau, Salis, Coulibaly, Guibert, Mesbah pour le Sporting). Guillou s’élance pour la 5ème tentative des Bretons, mais Martin s’interpose ! Santelli à la balle de qualification dans les pieds, mais manque lui aussi ! Salem manque à son tour et offre une nouvelle balle de match aux Bastiais. Bocognano ne laisse pas passer l’occasion et envoie le Sporting en 1/16èmes de finale de la Coupe de France !

Au bout du temps additionnel, au bout de la séance de tirs au but, cette équipe nous aura fait, une nouvelle fois, vibrer comme aux plus beaux jours.

Des joueurs qui ne lâchent rien, qui se battent jusqu’à la dernière seconde, comme sur ce but de Modesto à St Etienne auquel il faudra ajouter dorénavant celui de Poggi , rien de tel pour faire chavirer les turchini!

Une équipe que l’on disait amoindrie suite à un virus, aura réussi l’exploit de sortir un deuxième club de national et sans que cela soit du à la chance ou à autre chose. Nos joueurs ont fait jeu égal avec l’adversaire, ont recollé deux fois au score pour finir par s’imposer dans cette séance où technique et maîtrise de ses nerfs sont essentiels.

En attendant le tirage des 1/16èmes de final il va falloir récupérer et préparer au mieux le déplacement à Istres en championnat. Pour l’heure s’avourons pleinement…
Martin, Cioni, Bocognano, Guibert, Salis, Genest (Mesbah 59ème), Moretti, Vincent (Coulibaly 105ème), Haguy (Kifoueti 74ème), Schur (Poggi 67ème), Santelli

FORZA BASTIA

SHARE

1 commentaire

  1. Tout cela nous fait revenir quelques années en arrière, et nous rajeunit …
    « Pace e salutti a tutti, bona annu » !

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.