SC Bastia – AS Furiani: Et maintenant une L2…

 

Cette Coupe de France est un objectif prioritaire ni pour le Sporting ni pour Furiani. Les potentiels spectateurs ont du penser la même chose car au moment du coup d’envoi les travées d’Armand Cesari sont bien peu garnies…

La pelouse n’est pas au top malgré les travaux d’entretien de ces dernières semaines… Heureusement il n’a pas plu cette semaine, le terrain devant « la Sud » sera peut être plus praticable que le week-end dernier.

Le Sporting va évoluer en blanc avec, en l’absence de Cioni et Coulibaly, Moretti comme capitaine. Privé de Santelli suspendu, Stéphane Rossi ne prend pas de risque avec son deuxième avant-centre : Mesbah est sur le banc aux côtés de Genest, Haguy, Lorenzi et Carlotti.

C’est Furiani en rouge qui engage et tire aux buts dès la 49ème seconde avant d’obliger Martin à deux interventions dans les cinq premières minutes ! Vincent à la conclusion d’un beau mouvement est le premier artilleur bastiais, mais sa frappe ne trouve pas le cadre. (7ème)

Le premier corner est également à mettre au crédit des visiteurs mais ne donne rien. (10ème). Celui obtenu par nos Bleus à la 17ème n’est pas plus efficace au contraire de cette frappe de Vincent, décalé par Poggi, qui trouve la lucarne d’Albertini dans la minute suivante ! (18ème Bastia 1 Furiani 0)

Piqué au vif, Valéry écope du premier carton jaune de la partie (20ème) avant que Caldeirinha ne réduise la marque deux minutes plus tard. (22ème Bastia 1 Furiani 1). Comme l’an passé l’équipe qui ouvre la marque est immédiatement rejointe…

Nos Bleus réagissent Kifoueti enchaînant deux frappes, la secondes étant stoppée sur la ligne… (23ème)

Coup dur pour le Sporting à la 25ème minute avec la sortie sur blessure à l’épaule de Bocognano. Stéphane Rossi fait entrer Genest et est contraint de revoir son dispositif.

A la 27ème après Kifoueti, c’est au tour de Poggi d’enchaîner deux frappes consécutives dont la dernière oblige Albertini à intervenir.

Le jeu baisse d’intensité et à la 41ème Kifoueti écope à son tour d’un carton jaune. Les joueurs de Furiani auraient-ils suivi un stage en Italie ? Chutes au moindre contact, cris de douleur à vous arracher le cœur perceptibles du haut de la tribune, tout y est…

Juste avant la pause Martin intervient avec brio en détournant en corner une reprise à bout portant. Légèrement touché sur l’action il reprendra sa place.

Grosse accélération de Vincent à la 45ème minute. Cinquini le ceinture et est averti à son tour.

Les deux minutes de temps additionnel ne change rien.

Bonne première mi-temps de nos Bleus avec quelques bons mouvements collectifs et égalisation de Furiani sur une de ses rares attaques.

Pas de changement au retour des vestiaires.

Dès la 46ème nos joueurs obtiennent un corner. Mary reprend de la tête mais ne cadre pas. Touché à son tour il ne revient sur le terrain que 3 minutes plus tard.  Plus de peur que de mal.

A la 57ème encore une belle attaque bastiaise. Poggi lance Santini qui déborde et centre. Vincent reprend en pleine course mais ne trouve que le petit filet. C’est au tour de Kifoueti de tenter sa chance sans plus de succès la minute suivante. Sa frappe est trop croisée.

Changement à Furiani à la 67ème. Feliciano cède sa place à Mouri.

Frayeur côté bastiais à la 71ème lorsque Moretti sort sur sa ligne une frappe d’un joueur de Furiani. Nos Bleus sont quelque peu à la peine et les visiteurs tentent d’en profiter.

A la 74ème Schur est remplacé par Mesbah qui se positionne dans l’axe de l’attaque. Sur son premier ballon, une reprise de la tête suite à un coup-franc de Poggi, il percute Azzioui et reste au sol quelques instants.

Les cartons pleuvent et après Caldeirinha à la 77ème côté Furiani c’est Santini qui est averti à son tour à la 81ème.

Cela « ronronne » en cette fin de match et après 4 minutes de temps additionnel l’arbitre siffle la fin de la rencontre.

Comme l’an passé nous aurons droit aux prolongations. Les coachs et les joueurs des deux camps s’en seraient bien passés…

Après un carton jaune pour Hanin (96ème) et 4 minutes d’arrêt de jeu suite à une blessure d’Albertini, Stéphane Rossi effectue son troisième et dernier changement. Haguy remplace Vincent qui aura beaucoup donné ce soir. (98ème). Juste avant le changement de côté Leuchi entre à la place d’El Faqyh côté Furiani.

Dès l’entame de la deuxième prolongation Mesbah est à la retombée d’un coup-franc de Poggi. Albertini intervient. Dans la foulée c’est Moretti qui manque sa reprise sur un centre en retrait de Kifoueti. (105 et 106ème)

Martin dégage en corner un coup-franc de Kamondji à la 109ème avant que les premières crampes ne fassent leur apparition.

Alors que Stéphane Rossi effectue son dernier changement, Haguy à la place de Vincent, sur l’action suivante Santini écope de son deuxième carton jaune de la soirée. Nos Bleus vont terminer à 10 contre 11. (114ème)

Rien de notable jusqu’au coup de siffler final. Comme l’an passé ce sont les tirs au but qui départageront les deux équipes…

Nous avons eu droit à la copie, presque, conforme de la rencontre de l’an passé. Même score, même timing pour les buts, prolongations stériles, et donc tirs au but. La seule différence c’est que l’an passé cette séance a eu lieu sur le but devant « la Est »… Cette année c’est devant « la Ouest »…

Genest est le premier tireur. Il marque. Cinquini remet les deux équipes à égalité bien que Martin touche le ballon. (Bastia 1 Furiani 1)

Salis trompe Albertini et redonne l’avantage au Sporting. Pas pour longtemps puisque Caldeirinha égalise là encore malgré un Martin tout prêt de l’exploit. (Bastia 2 Furiani 2)

Poggi tire au dessus, mais Pianelli l’imite ! (Bastia 2 Furiani 2)

Mesbah transforme et Hanin frappe lui aussi au dessus ! (Bastia 3 Furiani 2)

Guibert ne tremble pas et qualifie le Sporting pour le tour suivant !

Cette rencontre aura permis à plusieurs de nos joueurs de bénéficier de temps de jeu. Mary seulement aligné en Coupe de France cette saison, Poggi qui a été suspendu quatre matchs, Vincent, Guibert ou Kifoueti pas encore dans le rythme. Avec la qualification c’est le côté positif de la soirée. Côté négatif la future suspension de Santini, mais surtout la blessure de Bocognano. Attendons le diagnostic en espérant que son absence s’il y a soit la plus courte possible. C’est là qu’on voit combien sont importantes les trois dernières recrues…

Il ne reste maintenant qu’à espérer pour le prochain tour une L2 à Furiani histoire de retrouver le parfum de ce foot professionnel qui nous manque tant…

 

Martin-Santini-Bocognano (Genest 25ème)-Mary-Guibert-Salis-Moretti-Poggi-Vincent (Haguy 114ème)-Schur (Mesbah 74ème)-Kifoueti

 

FORZA BASTIA !

 

 

SHARE

1 commentaire

  1. Effectivement, la venue à Furiani d’un club professionnel lors du prochain tour serait une bonne chose et apporterait un peu de piquant à la saison. De la nostalgie aussi …
    La montée reste évidemment prioritaire.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.