SC Bastia-AC Ajaccio : Ne pas s’enflammer!

 

Un seul être vous manque…

Santini blessé, et c’est quasiment tout la ligne de défense que Stéphane Rossi modifie pour la réception de l’ACA ! En effet pour affronter les jeunes de Micka D’Amore nous retrouvons de gauche à droite Cioni, Bocognano, Coulibaly et Salis. Si trois des quatre étaient présent en défense face au Pontet, la redistribution des postes est importante. Au milieu, Haguy malade le week-end dernier effectue ses grands débuts aux côtés de Moretti, Poggi et Schur. Pas de changement en attaque où nous retrouvons le duo Mesbah-Santelli.

Le vent souffle en début de partie en faveur de nos Bleus soutenus par plus de 5300 spectateurs dont un bon nombre prêt à donner de la voie, et du pétard…

Comme la semaine dernière, l’ACA présente un groupe très jeune. Méfiance tout de même face à ses joueurs qui en ont tout de même « passé »  quatre à Gémenos qui plus est à l’extérieur…

Ce sont les Ajacciens qui engagent et tentent une frappe dès les premières secondes, frappe non cadrée. Nos Bleus répliquent par Salis (1ère) puis par Schur (2ème), mais  Marsella capte le centre.

Les deux formations cherchent à s’imposer physiquement et après une faute sur Santelli « azzufu » au milieu de terrain. Bilan un carton jaune de chaque côté (Poggi et Pierazzi). Gentil pour le sudiste sur ce coup là l’arbitre… Le coup franc obtenu pour cette faute par nos joueurs est tiré par Poggi. Santelli reprend de la tête, mais sa tentative est repoussée sur la barre transversale puis en corner par Marsella. (6ème)

Nos Bleus continuent leur pressing et suite à une frappe de Coulibaly obtiennent un second corner qui lui ne donnera rien.

A la 9ème Poggi seul face au gardien acéiste rate l’immanquable en ne cadrant pas sa frappe.

Deux minutes plus tard nouveau carton jaune pour un ajaccien. Cette fois c’est Marmot qui voit jaune.

Poggi se rattrape de son loupé à la 12ème minute en adressant un centre millimétré que Moretti convertit en but ! (12ème Bastia 1 Ajaccio 0)

Nos Bleus poussent comme sur cette action où Mesbah bien lancé par Santelli est trop court, ou sur ce corner repris par Coulibaly qui ne trouve pas le cadre. (13 et 15ème)

Alors qu’un premier centre ajaccien atterrit dans les bras de Martin (20ème), un corner joué très rapidement par les visiteurs est sauvé sur la ligne par Coulibaly à la 22ème. L’égalisation n’était pas loin.

Alors que l’intensité est quelque peu retombée passée la première moitié de la mi-temps, Aït Fana élimine Bocognano mais ne cadre pas sa frappe. (31ème)

Nos Bleus reprennent néanmoins le contrôle de la rencontre, mais les tentatives de Santelli (32ème), Schur (34ème) et Mesbah (35ème) ne sont pas couronnées de succès.

Nos attaquants se compliquent la tâche dans le jeu, et il faudra un nouveau coup de pied arrêté pour qu’ils parviennent à doubler la mise juste avant la mi-temps avec ce corner de Poggi dévié de la tête par Santelli dans les buts de Marsella. (45ème Bastia 2 Ajaccio 0)

C’est sur ce score de 2-0 en faveur des nôtres que les 22 acteurs regagnent les vestiaires, les Ajacciens s’en prenant verbalement à l’arbitre pour une raison qui nous échappe. Rappelons qu’ils auraient du évoluer à 10 depuis ma 5ème minute de jeu…

Pour la reprise les mêmes 22 acteurs reprennent la partie. Seul le vent nous a quitté à la pause!

Reprise en fanfare côté bastiais puisque sur l’engagement Santelli part seul et dribble toute la défense ajaccienne. Son centre est repris par Poggi qui ne trouve que les bras de Marsella ! Ce n’est que partie remise puisque trois minutes plus tard, Cioni lance Mesbah côté droit. Ce dernier centre en direction de Santelli qui pivote dans la surface est trombe Marsella « scotché » sur sa ligne ! (48ème Bastia 3 Ajaccio 0)

A la 52ème un coup-franc en faveur des Sudistes se transforme en contre-attaque pour nos Bleus. Mesbah sert Haguy qui prend son temps pour se mettre sur son bon pied, mais Marsella se trouve sur la trajectoire.

4ème but Bastiais à la 60ème ! Il est signé Mesbah, ce dernier profitant d’une offrande de Santelli lancé par Poggi ! (60ème Bastia 4 Ajaccio 0).

L’addition commence à être lourde, est D’Amore en profite pour effectuer son premier changement. Achelus entre à la place de Zady. (61ème)

Petite frayeur pour Martin qui sauve sur sa ligne une frappe ajaccienne alors que Bocognano se soit fait éliminer sur l’action. (65ème)

Stéphane Rossi commence à ménager son effectif et Mesbah est remplacé par Lorenzi à la 67ème minute.

Alors qu’une reprise de la tête de Schur passe juste au dessus de la transversale de Marsella (70ème) D’Amore effectue son deuxième changement avec l’entrée de Eckert à la place de Behe.

Un coup-franc ajaccien finit dans les bras de Martin à la 73ème, contrairement à ce pressing d’Haguy qui donne à Salis dans les 16m50. Centre de ce dernier et nouveau but de Santelli à la 75ème !  (75ème Bastia 5 Ajaccio 0)

Santelli peut sortir sous les ovations du public dans la minute qui suit, et Bachana prend le poste d’avant centre pour ses premières minutes officielles de la saison. (76ème)

Alors que le ajacciens bénéficient d’un coup-franc le long de la ligne de touche à environ 18m des buts de Martin, ce sont nos Bleus qui partent en contre-attaque. Schur comme passeur décisif dépose le ballon sur la tête de Moretti qui s’offre un doublé et porte le score à 6-0 ! (80ème Bastia 6 Ajaccio 0)

Histoire de « tâter le terrain » Bachana s’essaye avec cette frappe de loin qui ne trouve pas le cadre. (81ème)

Dans les ultimes minutes Haguy se permet de griller la politesse à son vis-à-vis, mais sa frappe est déviée en corner par Marsella ! Le corner ne donnera rien. (88ème)

Avec une seule minute de temps additionnel l’arbitre abrégera les souffrances d’une équipe ajaccienne en déroute…

« Non ce n’est pas le match parfait » voila les propos de Stéphane Rossi à l’entame de sa conférence de presse d’après match lorsqu’un journaliste lui rapporte les paroles de Micka d’Amore qualifiant ainsi la performance bastiaise…

Le coach du Sporting a certes apprécié agressivité, l’intensité et le bon état d’esprit de ses joueurs en première mi-temps, mais il aura moins aimé la mauvaise utilisation qu’ils auront faite du ballon durant le même temps.

« Nous savons de quoi nous sommes capables, et nous ne devons pas nous relâcher » Nous avons clairement affiché notre objectif cette saison, mais d’autres ont le même objectif que nous ! Il ne faut pas s’enflammer mais nous devons montrer au public qu’il a tord de rester à la maison ! ».

La venue de Cannes le week-end prochain sera l’occasion, pour ceux qui hésitent encore à soutenir le Sporting version 2018-2019, de franchir le pas !

Martin-Cioni-Bocognano-Coulibaly-Salis-Poggy-Moretti-Haguy-Schur-Santelli (Bachana 76ème)-Mesbah (Lorenzi 67ème).

FORZA BASTIA!

 

 

 

 

SHARE

2 commentaires

  1. Une belle ambiance à Furiani, avec une belle équipe qui semble solidaire , de très bonnes individualités.
    Espérons que cela se confirme dans les semaines à venir !

  2. Une bien belle entrée en matière que ces deux belles victoires à domicile.
    Maintenant, pour nous jauger davantage, la venue de Cannes le week-end prochain tombe à pic.
    Mais notre principal adversaire, pourrait être Istres qui vient d’enchainer deux victoires à l’extérieur …

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.