2017-2018

Autant le dire tout de suite, comme la quasi-totalité des accaniti, ne pas monter dès cette année en N2 est une grosse déception pour nous. Cela ne doit pas nous empêcher de porter un regard lucide sur la saison qui vient de s’achever. Au final ce ne sont que trois petits points (2 plus 1 de goal-average particulier) qui manquent au Sporting pour réussir ce qui malgré tout aurait constitué un petit exploit si l’on se souvient de sa situation en août dernier…

Pour la première rencontre de la saison, un match de Coupe de France disputé à Propriano, Stéphane Rossi qui a accepté de relevé le défi d’être l’entraîneur du Sporting dispose en tout et pour tout de quatorze joueurs dont certains n’ont jamais évolué à ce niveau. Encore une fois n’oublions jamais les Carlotti, Akanni, Medori, Maka Mary, Achilli, Balbinot, Coulibaly, Traoré, Derouard, Romain, Pianelli, Agostini, Santini et Kherbache inscrits sur cette première feuille de match de l’après cataclysme. Sans les repreneurs Claude Ferrandi et Pierre-Noël Luiggi, sans le staff technique mais surtout sans ces quatorze joueurs le Sporting n’existerait plus aujourd’hui. Cette première rencontre face au CA Propriano qui évolue en R2 se termine par une qualification pour nos Bleus. Match de reprise, match de Coupe, seul le résultat compte ! (Propriano 0 Bastia 3 Buts de Traoré, Derouard et Romain)

La FFF a permis au Sporting de reporter ses trois premières rencontres de championnat. C’est donc par le match de la 4ème journée que débute « véritablement » la saison pour Stéphane Rossi et ses joueurs. Au coup d’envoi le Sporting compte 7 points de retard sur le leader Aubagne. Comme si tous les malheurs qui se sont abattus sur le Club ne suffisaient pas, le Sporting doit purger un dernier match de suspension de « Furiani »… C’est donc à huis clos ( !) et à Corte que se déroule cette première face à l’équipe du Pontet. Menés au score nos Bleus parviendront à arracher le nul par Jérémy Santini. Un moindre mal. Un cadre de l’équipe qui ne fait encore parti de l’effectif à ce moment là nous avouera en fin de saison qu’à l’issue de cette confrontation face au Pontet il avait eu peur que le Sporting ne parvienne pas à se maintenir….  (Bastia 1 Le Pontet 1 But de Santini)

Retour à la Coupe de France pour la troisième sortie de nos Bleus et victoire à Sartène qui évolue en R3. Le groupe bastiais compte un élément de plus avec l’intégration de Diallo. (Sartène 0 Bastia 2 Buts de Maka Mary et Santini).

Le premier déplacement de la saison pour le compte du championnat conduit le groupe au Cannet pour y disputer la 5ème journée. Cioni, Benhaïm et un illustre inconnu de la plupart des accaniti, Amine Boutrah sont désormais qualifiés et participe à cette rencontre. Nous pensons assister à la première défaite de la saison de nos favoris lorsqu’à la 86ème minute les locaux ouvrent la marque, mais d’une remarquable frappe Julien Benhaïm remet les deux équipes à égalité deux minutes plus tard. Une nouvelle fois sans convaincre le Sporting s’en tire à bon compte. (Le Cannet 1 Bastia 1 But de Benhaïm)

En ce début de saison les rencontres championnat-Coupe de France alternent. En ce premier dimanche d’octobre le Sporting accueille l’AC Casinca qui évolue en R3, un 5ème tour devant plus de 5000 spectateurs ! Nos Bleus s’imposent 4-1 (buteurs Coulibaly, Romain par deux fois et Mesbah), mais ont déjà la tête à la rencontre du week-end prochain…

Après un « intérim » plus qu’honorable Jean Louis Carlotti cède sa place dans les buts à un gardien ayant évolué en National, Anthony Martin qui sera notre goal à compter de cette 6ème journée de championnat qui voit débarquer l’ACA à Armand Cesari. Ce sont 7000 accaniti qui assistent à l’ouverture du score par Tramoni (66ème) et qui exultent lorsque Boutrah égalise à la 74ème. Cependant à l’issue de cette rencontre le Sporting ne totalise que 3 petits points et occupe la dernière place au classement… (Bastia 1 ACA 1 But de Boutrah)

Encore une fois une rencontre de Coupe de France s’intercale entre deux journées de championnat. Pour ce 6ème tour c’est l’équipe de Furiani qui évolue en N2 qui reçoit le Sporting… à Armand Cesari. Environ 2000 spectateurs assistent à la fin de parcours de nos Bleus dans cette compétition et découvrent Mathieu Manset recruté sur les conseils de Maka Mary pour occuper le poste d’avant-centre. Après avoir une nouvelle fois été menés, c’est Boutrah qui remet les deux équipes à égalité. C’est la séance des tirs au but qui départagera les deux formations. Le Sporting quitte la Coupe de France sans avoir perdu… (Furiani 1 Bastia 1 But de Boutrah)

Place au championnat désormais avec trois rencontres prévues en une semaine puisqu’entre le 28 octobre et le 4 novembre Lucciana pour le compte de la 7ème journée, Borgo pour le match décalé de la 3ème journée et Gémenos au titre de la 8ème se suivent à Furiani. Camara et Ca qui complètent le groupe effectuent leur début respectivement face à Lucciana et Borgo. Bon bilan comptable puisque ces trois rencontres se terminent par trois victoires qui « propulsent » le Sporting à la 4ème place avant une autre rencontre de mise à jour du calendrier prévue pour le 11 novembre à Aubagne deuxième au classement. (Lucciana 0 Bastia 1 But de Manset. Borgo 0 Bastia 3 Buts de Maka Mary, Manset et Derouard. Bastia 1 Gémenos 0 But de Manset).

Depuis le début de la saison une équipe de Canal + emmenée par Vincent Alix suit le parcours du Sporting en vue de proposer un « Intérieur sport » qui sera diffusé en fin de saison. Pourquoi cette info me direz-vous ? Tout simplement parce que pour les besoins du tournage Stéphane Rossi est équipé d’un micro…

A la tout fin d’une mi-temps plutôt soporifique, le Sporting ouvre la marque mais le but est injustement refusé à Manset. A la pause Stéphane Rossi s’en va le dire aux arbitres. Il est expulsé… Malgré la bande son du reportage fournie par Canal qui ne révèle aucune agression Stéphane Rossi écopera de huit matchs de suspension. L’appel interjeté n’y fera rien… La rencontre se terminera sur le score de 0-0 Aubagne ratant un penalty peu avant l’heure de jeu.

Deux déplacements au programme des 9 et 10ème journées. Si le premier se passe bien, victoire 1-0 à Villefranche (but de Mesbah), le second est synonyme de première défaite de la saison pour nos Bleus. Cannes, l’adversaire de ce deuxième rendez-vous, qui fait figure d’épouvantail à ce moment de la saison mène 2-0 à la 54ème minute. Nos joueurs reviennent à la hauteur des Cannois par Manset sur penalty puis par Benhaïm d’un superbe coup-franc. Santini a même la balle du 3-2 mais manque son face à face avec le gardien local. Maka Mary sera expulsé à dix minutes du coup de sifflet final ce dont profiteront les Cannois, Mandrichi crucifiant Martin à trois minutes du coup de sifflet final… Pour ce premier gros rendez-vous de la saison, nos Bleus ont failli. (Cannes 3 Bastia 2 Buteurs Manset et Benhaïm).

Programmée pour le 2 décembre la rencontre de la 2ème journée face à Endoume est de nouveau reportée. Des trombes d’eau s’abattent sur Bastia rendant la pelouse impraticable. C’est une aubaine car le Sporting aurait été privé de plusieurs joueurs blessés.

La réception de St Rémy au titre de la 11ème journée est l’occasion d’un véritable feu d’artifice à Furiani. Pourtant le score n’est que de 1-0 en faveur des nôtres à la mi-temps. Il sera porté à 6-0 45 minutes plus tard avec notamment un triplé, but du droit, du gauche et de la tête de Manset ! (Bastia 6 St Remy 0 Buteurs Mesbah, Manset X3, Benhaïm, Romain).

Le 2-0 contre l’Ile Rousse de Fanfan Félix mettra un terme à cette première partie de la saison avant la trêve hivernale. Le match n’a rien de folichon, mais 3 nouveaux points tombent dans l’escarcelle du Sporting et c’est bien là l’essentielle. (Ile Rousse 0 Bastia 2. Buteur Manset X2)

Après un départ poussif, 3 nuls pour les 3 premiers matchs de championnat, le Sporting, au fil des arrivées de joueurs, a fini par lancer sa saison. Sans offrir un jeu spectaculaire, loin s’en faut, bon an mal an le Club s’est hissé à la troisième place du classement avec encore un match en retard. Des ajustements seront opérés durant cette trêve et le mois de janvier puisque les départs de Pianelli (Etoile) et Agostini (Borgo) sont compensés numériquement pas les arrivées de Genest (Andrézieux) et d’Oswald (Pau).

Aucun match de préparation pour nos joueurs durant cette trêve contrairement à ceux d’Endoume qui se présentent à Furiani pour, enfin, mettre à jour le calendrier. Une fois encore nos Bleus sont menés au score mais parviennent à égaliser à la 86ème minute. Il était temps… (Bastia 1 Endoume 1. But Manset)

C’est l’Etoile qui débarque à Furiani pour la 13ème et dernière journée de la phase « aller ». Une victoire de nos joueurs, là encore après une partie peu convaincante, et dans le même temps un nul d’Endoume le leader à Gémenos et l’écart à mi-parcours entre Endoume et le Sporting n’est que d’un point, 27 contre 26. Un miracle compte-tenu du début de saison… (Bastia 3 Etoile 1. Buteurs Mesbah X2, Manset)

A suivre…

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.