La fin des illusions…

10ème seconde sur le premier corner du match tiré par Genest, Coulibaly place une tête au dessus.

1ère minute après un centre de Traoré, Manset à son tour rate le cadre.

21ème deux corners consécutifs de Genest n’apportent rien.

32ème nouveau corner « vendangé » par Genest.

39ème Genest place une belle frappe qui finit au fond des filets de Delpierre.

41ème Un coup-franc direct de Genest est capté par le gardien.

Voilà ce que des prétendants à la montée ont proposé en 45 minutes…

Entre temps les locaux auront ouvert la marque à la 9ème minute sur une contre-attaque qui a pris en défaut notre milieu et notre défense…. Et Oswald (14ème) puis Coulibaly (27ème) auront regagné les vestiaires blessés.

La deuxième mi-temps n’aura rien changé. Delpierre aura passé un samedi après-midi des plus tranquille n’ayant aucun arrêt à effectuer.

On aura beau chercher toutes les excuses du monde, cette équipe là ne semble pas avoir les capacités nécessaires pour accéder à l’échelon supérieur. Ce championnat exige des qualités autres que techniques qui manquent cruellement à nos joueurs. Pourtant semaines après semaines, les adversaires montrent par leur volonté, leur abnégation et leur courage les principaux ingrédients indispensables pour jouer « en amateurs ».

Aujourd’hui à moins d’un miracle la montée est une utopie. Reprendre 6 points en 10 journées à Endoume solide leader est difficile à concevoir avec le contenu des matchs qu’alignent nos joueurs. Il faudra au staff technique trouver les mots justes pour garder mobilisé un groupe qui, comme nous supporters, à certainement vu cet après-midi s’envoler ses dernières illusions.

L’équipe: Martin-Cioni-Oswald (Triki 14ème)-Medori-Camara-Coulibaly (Ca 27ème)-Genest-Boutrah (Santini 76ème)-Traoré-Manset-Mesbah

FORZA BASTIA !

SHARE

2 commentaires

  1. Cette equipe n a aucune ame,aucun esprit de révolte,Rossi y est pour beaucoup,il n est pas le Coach qu il nous fallait pour monter des la Premiere année

  2. « Les carottes sont cuites », ou autrement dit, nous n’avons pratiquement plus de chance d’accéder à l’échelon supérieur. Notre équipe n’a rien montré, ni dans le jeu, ni dans l’esprit. On se dirige sur une année de perdue.
    Quelle déception, quelle désillusion !
    Pauvre de nous
    Pfffff…

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.