1ers ? Non 3èmes…

Quelle que soit la division, le Sporting ne sait pas aborder et gagner les matchs importants. Sans jouer quelles étaient ses chances face à Endoume solide leader de ce championnat de N3 ?

Par la force des choses, Diallo suspendu et Mesbah blessé, Stéphane Rossi se voit contraint de modifier l’équipe qui s’est imposée le week-end dernier face à l’Etoile. Le retour de Mary en défense centrale est donc « normal » ce qui l’est moins et interroge c’est la titularisation de Camara au poste d’arrière gauche. Rentré avec bien du retard de ses congés il prend la place d’un Achilli qui avait parfaitement assuré l’intérim avec notamment une passe décisive…

Genest la dernière recrue du Sporting est titularisé aux dépends de Derouard ce qui donne au coup d’envoi un « 11 » composé de Martin, Cioni, Mary, Medori, Camara, Coulibaly, Ca, Benhaïm, Genest, Manset et Traoré.

C’est sur une pelouse synthétique et sous un petit crachin qu’Endoume engage.

Il ne faut pas longtemps aux locaux pour se montrer dangereux puisqu’après un premier coup-franc à la 3ème minute, ils en obtiennent un deuxième repris de la tête par Orinel le ballon passant au raz du montant de Martin. (4ème)

Nos joueurs subissent et après un nouveau coup-francs (10ème) cela chauffe entre Medori et Anani. L’arbitre appelle les deux joueurs mais on en reste là.

Endoume par l’intermédiaire du même Anani va ouvrir le score à la 15ème minute après une énorme « toile » de Mary qui manque sa passe en retrait. Martin sorti au devant de l’attaquant ne peut que constater les dégâts. (15ème  Endoume 1 Bastia 0)

Dans la foulée de cette ouverture du score Cioni adresse un centre mais Genest ne cadre pas sa reprise de la tête. (16ème) Les réactions bastiaises sont bien timides et suite à un nouveau coup-franc pourtant sifflé au milieu de terrain, les joueurs de Poirier sont tout près de doubler la mise. Martin vigilant dégage en corner d’une superbe manchette. (28ème)

Toujours aussi apathiques nos Bleus commettent de nombreuses fautes, coups-francs aux 29, 33 et 39ème, coups-francs qui heureusement inquiètent peu Martin.

Après « s’être chauffés » Benhaïm et le n°4 local écopent d’un carton jaune à la 42ème.

Malgré plusieurs arrêts de jeu l’arbitre n’ajoute pas de temps additionnel au terme de cette première période.

Les mêmes 22 acteurs font leur retour sur la pelouse alors que le crachin du départ s’est transformé en pluie.

La première action de cette deuxième période est bastiaise, mais Traoré bien lancé par Genest ne parvient pas à tromper Saintot. (47ème). Moment de frayeur à la 50ème lorsqu’un joueur au maillot rouge et noir s’effondre dans la surface. Pas de penalty pour l’arbitre.

Dans la minute suivante après un débordement sur le côté gauche Benhaïm adresse un centre que Saintot dévie en corner. Le même Benhaïm dépose le ballon sur la tête de Genest dont la reprise est contrée. (51ème) A noter qu’au moment de tirer le corner Stéphane Rossi effectue son premier changement. Ca cède sa place à Derouard.

Peut être le souvenir de son loupé de la première mi-temps, Mary concède un corner évitable, sans gravité au final. (53ème)

Rien de notable jusqu’à la 76ème où la reprise de la tête de Granoux passe tout près des buts de Martin.

A la 84ème nous avons failli assister au replay du but de Manset face à Gémenos. En effet après un débordement sur son aile et un centre de Camara, Manset reprend de la tête, mais cette fois sans trouver le cadre !

Le Sporting à l’attaque est contré dans la surface d’Endoume sans que l’arbitre ne siffle faute. Sur la contre attaque Anani se trouve à point nommé pour reprendre le ballon et inscrire le deuxième but d’Endoume, celui qui ôte tout espoir (pour ceux qui en avaient encore…) de ne pas revenir bredouille de ce déplacement. (86ème Endoume 2 Bastia 0)

Une ultime parade de Martin à la 89ème évite la correction à ses partenaires tandis que Cioni écope d’un carton jaune à la 92ème.

Deux minutes plus tard l’arbitre siffle la fin de la rencontre sur cette inquiétante défaite bastiaise.

Alors que Stéphane Rossi espérait être premier au terme de cette rencontre face à Endoume, le Sporting descend à la 3ème place du fait de la victoire de Cannes à Ajaccio…

Nous avons vu ce soir un Sporting qui aurait pu jouer des heures sans parvenir à tromper Saintot tant nos Bleus ont été absents de cette rencontre. Manque d’agressivité, manque de justesse technique, manque de vivacité, manque de beaucoup de choses qui font qu’on gagne un match. A ce niveau de compétition « le beau jeu » fait de relances propres ne suffit pas face à une équipe déterminée. C’est une des leçons à retenir de cette défaite qui oblige le Sporting à compter avec les résultats des autres…

L’équipe: Martin-Cioni-Medori-Mary-Camara-Coulibaly-Ca (Derouard 51ème)-Genest-Benhaïm-Manset-Traoré

FORZA BASTIA !

SHARE

1 commentaire

  1. C’était le match qu’il ne fallait surtout ne pas perdre, et nous voila plus maître de notre destin.
    L’équipe « piétine », affiche de l’apathie. Il faudra dorénavant compter sur les déconvenues de nos deux principaux adversaires pour entrevoir de l’espoir.
    L’hiver semble bien long …

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.