Un bon résultat en attendant…

C’est dans un Armand Cesari bien moins garni que lors du dernier match contre Endoume que va se dérouler ce derby entre le Sporting et l’Etoile. En effet entre 3000 et 4000 spectateurs « seulement » garnissent les travées.

Au moment du coup d’envoi nos Bleus connaissent le résultat du leader Endoume qui a du se contenter d’un partage des points à Gémenos (0-0). Une victoire des Nôtres les ramèneraient à 1 point avant « la revanche » le week-end prochain.

Pour obtenir cette victoire Stéphane Rossi aligne un 4-4-2 composé devant Martin dans les buts de Cioni, Medori, Diallo et Achilli en défense, Coulibaly, Ca, Derouard, Benhaïm au milieu et le duo Manset-Mesbah en attaque.

Quelques « connaissances » dans le camp d’en face puisque y figure, entre autres, Barbato, Pianelli ou Doncarli qui ont porté un temps le maillot bleu, sans parler du coach, Fred Née.

Après une minute de silence ce sont les Filantistes qui engagent, mais les premiers tirs sont « bleus » notamment par un Benhaïm déjà omniprésent : Tirs, corners, coup-francs, tout cela sans réussite.

Après une première tentative sur coup-franc (20ème), Mesbah parvient à récupérer un centre d’Achilli mal négocié par les défenseurs de l’Etoile. Sa frappe à l’entrée de la surface plein axe trouve le poteau et le ballon finit sa course au fond des filets de Casta un peu court. (26ème SCB 1 EFB 0)

Les hommes de Fred Née ne s’en laissent pas compter et obtiennent un coup-franc à l’angle des 16m50. Barbato de son pied gauche magique dépose le ballon sur la tête de Matteoli qui coupe la trajectoire de la tête. Martin aura beau réclamer une main, l’arbitre valide le but. (31ème SCB 1 EFB 1)

Comme souvent nos Bleus sont en réaction plus qu’en action et suite à un deuxième corner consécutif de Derouard, Coulibaly prolonge de la tête vers Mesbah en embuscade. C’est un jeu d’enfant pour lui de pousser le ballon au fond des buts. (36ème SCB 2 EFB 1)

Derouard, Mesbah et Manset ne parviendront pas dans les dix dernières minutes de cette première mi-temps à aggraver le score.

Pas de changement de joueurs au retour des vestiaires.

Nos Bleus repartent avec les mêmes bonnes intentions mais ne trouvent pas le cadre à l’image de ce manqué de Manset, idéalement placé, qui ne parvient pas à convertir en but un bon centre de Mesbah. (51ème)

Ce sera la dernière action notable de Mesbah qui est remplacé par Traoré à la 57ème.

« Le but du match » arrive une minute plus tard lorsque Diallo lance Achilli sur son aile. Débordement et centre en direction de Manset qui exécute une reprise de volée en ciseau. Magnifique ! (58ème SCB 3 EFB 1)

Le break est fait mais nos joueurs tentent d’enfoncer le clou et il faut le talent de Casta pour détourner du bout des gants des frappes de Benhaïm (70ème) et de Traoré (74ème).

Stéphane Rossi gère son effectif et effectue deux changements à l’entame du dernier ¼ d’heure. Ca cède sa place à Triki (74ème) puis Manset la sienne à Santini (77ème).

Des Bleus qui gèrent, des Blancs résignés, la fin de match n’apporte rien de notable et l’arbitre siffle la fin de la rencontre au terme de trois minutes de temps additionnel.

Autant le dire tout de suite cette rencontre n’a pas atteint des sommets. L’essentiel est fait et c’est ce qu’il faut retenir. Comme le dira justement Stéphane Rossi dans sa conférence d’après match « ce n’est pas forcément dans les confrontations directes entre prétendants que se jouera le titre. Il faut également gagner ces rencontres face aux mal classés et nos joueurs l’ont fait avec une certaine maîtrise »

2ème à 1 point du leader au terme des matchs « aller », et même si certains pensaient que le Sporting allait dominer de la tête et des épaules ce championnat, c’est une sacrée performance si l’on se souvient où en était le Club à la fin du mois d’aout dernier. Sans la seule véritable contre performance, cette défaite 3-2 à Cannes, le Sporting serait en tête en ayant commencé le championnat avec 14 joueurs à son effectif…

Depuis le groupe a été renforcé et le sera encore puisque deux joueurs à vocation offensive sont annoncés dont un peur être dès le début de la semaine. Attendons…

Sans se mettre trop de pression, à nos joueurs de préparer sereinement la rencontre du week-end prochain, rencontre qui cependant et comme celle du week-end dernier ne sera pas décisive quel que soit le résultat. Mais gagnons-là tout de même !

L’équipe: Martin-Cioni- Medori-Diallo-Achilli-Coulibaly-Ca (Triki 74ème)-Derouard-Benhaïm-Manset (Santini 77ème)-Mesbah (Traoré 57ème)

FORZA BASTIA !

SHARE

2 commentaires

  1. L’équipe ne lache rien , c’est important pour atteindre notre objectif .
    Victoire qui permet de mettre la pression sur notre futur adversaire, où il faudra faire un résultat, même si cela ne sera pas simple !
    FORZA BASTIA !!

  2. Résultat logique, le Sporting a fait le boulot, la tache n’était pas aussi facile que cela dans un derby.
    Il faudra surtout ne pas perdre le week-end prochain.

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.