3 bons points !

C’est devant environ 2000 spectateurs que débute avec ¼ d’heure de retard (nous y reviendrons) ce match en retard de la 3ème journée opposant le FC Bastia-Borgo au Sporting.

Stéphane Rossi, comme il l’avait indiqué lors de sa conférence de presse d’avant match, effectue trois changements dans son « 11 » de départ par rapport à l’équipe qui s’était imposée samedi dernier face au Gallia Lucciana. Triki et Mesbah sont sur le banc au coup d’envoi cédant la place respectivement à Ca pour sa première apparition et donc titularisation et à Romain.

C’est positionné en 4-4-2 (Martin, Akani-Mary-Medori-Camara, Ca-Coulibaly-Benhaïm-Traoré, Manset-Romain) que le Sporting entame la rencontre.

Ce sont les joueurs de Valéry qui se mettent les premiers en évidence par Vinci, mais malgré un certain flottement tant en défense qu’au milieu de terrain, ce sont nos Bleus qui par l’intermédiaire de Traoré sont à deux doigts d’ouvrir le score (15ème). La réponse de Borgo ne se fait pas attendre puisque dans la minute suivante Medori prend le meilleur sur Dutard qui filait au but.

Imprécis dans le jeu c’est sur un coup de pied arrêté que le Sporting grâce à Mary qui reprend de la tête un corner tiré par Benhaïm, ouvre le score à la 25ème. (25ème Borgo 0 Bastia 1).

Peu avant la pause il faut une intervention peu académique mais bougrement efficace et bienvenue de Martin qui dégage du pied une frappe flottante décochée d’environ 25 mètres. Le corner ne donnera rien et c’est sur ce score de 0-1 en faveur de nos Bleus que les deux équipes regagnent les vestiaires.

Pas de changement de joueur pour débuter la deuxième période.

Ce que nos favoris n’avaient pas réussi face à Lucciana, à savoir faire le break, ils le réalisent dès la 46ème minute avec ce but du duo Benhaïm-Manset, ce dernier en pivot dans la surface trouvant la lucarne de Pinducci (46ème Borgo 0 Bastia 2).

Stéphane Rossi choisit de « laisser venir » et effectue ses premiers changements (Mesbah pour Traoré à la 67ème, Triki pour Ca à la 69ème). Nos Bleus évoluent en contre et sur l’un d’eux Benhaïm pourtant retenu par le maillot parvient à déborder son vis-à-vis sur le côté gauche. Sa passe est reprise victorieusement par Derouard entré deux minutes plus tôt à la place de Manset. (77ème Borgo 0 Bastia 3).

Le break est bel et bien fait, il ne reste plus qu’à attendre le coup de sifflet final en préservant la cage de Martin. C’est chose faite au terme des quelques minutes de temps additionnel accordé par l’arbitre de la rencontre.

Au terme d’une partie que nos joueurs n’ont pas vraiment dominée, notamment en première période, la victoire est au bout et pour l’heure c’est bien l’essentiel. Avec 9 points le Sporting grimpe à la 6ème place au classement.

Nous l’avons dit la victoire sur ce score sans appel est bonne à prendre, cependant elle ne doit pas masquer les lacunes qui persistent encore aujourd’hui. Stéphane Rossi avait dit lors de la conférence d’avant match « qu’il ne fallait pas se laisser endormir et entrer dans le match dès le départ ». Force est de constater qu’il n’en a rien été et que les hommes de Valéry ont été les premiers en action. Notre coach y voit, peut être, la faute à ce ¼ d’heure de retard non expliqué du début de la rencontre.

Cependant la coupure entre la fin de l’échauffement et le coup d’envoi vaut pour les deux formations… et n’explique pas un positionnement très bas de nos deux récupérateurs revenant parfois chercher le ballon derrière les défenseurs !

Si nous regrettons encore les trop nombreuses fautes techniques et autres pertes de balle qui ne viennent pas forcément des moins expérimentés, nous saluerons la performance de Manset, victime de nombreuses irrégularités, auteur du deuxième but dès l’entame de la deuxième période qui rend la suite du match beaucoup plus facile. Nous saluerons encore plus Benhaïm et ses trois passes décisives qui aura survolé sur cette rencontre. Malheureusement faute à ce troisième carton jaune reçu face au Gallia il sera absent pour le match en retard (le 11/11) face à l’actuel leader Aubagne.

Avant ce match des « prétendants » il faudra dès ce samedi toujours à Furiani, affronter et battre Gémenos avant une série de trois rencontres à l’extérieur.

FORZA BASTIA !

SHARE

1 commentaire

  1. Cette victoire va nous faire le plus grand bien, car elle emmagasine de la confiance.
    Le club devrait trouver ses automatismes et son rythme de croisière sous peu.

Laissez votre commentaire