Déclic et des claques…

Tout comme face à Furiani en Coupe de France se sont entre 2000 et 2500 spectateurs qui garnissent les travées d’Armand Cesari à l’entame de ce GC Lucciana-SC Bastia. Loin des 7000 présents lors du derby face à l’ACA mais bon nombres de clubs de N3 aimeraient en annoncer le 1/10ème

 

Pour affronter cette équipe de Lucciana, 2ème au classement au moment du coup d’envoi, Stéphane Rossi doit faire sans son capitaine Cioni et Diallo blessés. La défense à quatre est donc fortement remaniée et est composée, devant Martin, d’Akani à droite, Mary et Triki au centre et de Camara à gauche pour son premier match cette saison. Au milieu nous retrouvons Coulibaly, Benhaïm, Boutrah et en attaque Mesbah, Manset et Traoré.

 

Alors que, hormis les deux matchs de Coupe de France face à Propriano et Sartène, nos Bleus avaient toujours couru après le score, il ne faut attendre que sept minutes pour voir nos joueurs ouvrir la marque par Manset après toutefois deux situations dangereuses pour les hommes de Corlija. (7ème Lucciana 0 Bastia 1)

Les Luccianais ne tardent pas à réagir et il faut une nouvelle parade déterminante de Martin pour éviter l’égalisation (9ème).

Nos Bleus reprennent plus ou moins le contrôle du jeu mais ne parviennent pas à faire le break notamment par Mesbah et Traoré.

Alors que nous nous dirigeons vers la pause, l’arbitre se met le stade à dos en accordant un penalty aux joueurs de Corlija. Penalty totalement imaginaire que Millimono rate en expédiant le ballon au dessus des buts de Martin. OUF !

C’est sous la bronca que le trio arbitral regagne les vestiaires accompagnés par quelques Bleus qui, n’en doutons pas, ont du dire leur façon de penser à M. Paporello…

La cause aurait pu être entendue dès l’entame de la seconde période si Boutrah idéalement servi dans la surface par Mesbah n’avait vu sa frappe passer à quelques centimètres à droite du poteau de Padovani. Le dit Boutrah, moins à son aise que lors des dernières rencontres sera remplacé à l’heure de jeu par Balbinot. Si le Sporting y gagne sur le plan défensif, il y perd sur le plan offensif.

Romain qui avait été annoncé blessé et absent pour plusieurs semaines fait pourtant son entrée en jeu à la place de Mesbah à la 72ème puis Derouard à celle de Manset à la 83ème.

Nos Bleus résistent et jouent en contre attaque mais ne parviennent pas à « tuer » le match et de ce fait restent à la merci d’une égalisation à l’image de cette action à la 88ème où Balbinot prend le meilleur sur Ibayi.

Les quatre minutes de temps additionnel ne changent rien à l’affaire et c’est avec soulagement que joueurs, staff et accaniti accueillent cette première victoire de la saison 2017-2018. Déclic ?

Des claques…

Que cela soit en L1 ou en N3, une victoire ne tient souvent pas à grand-chose. De retour aux vestiaires, et juste avant de fêter ce succès avec ses partenaires, le « sage » Coulibaly a lâché : «On ne nous fera pas de cadeaux. Personne ne nous fera de cadeaux… ». Si de la part des adversaires c’est on ne peut plus logique, qu’en dire des arbitres ? Déjà lors du Furiani-Bastia en Coupe de France une main flagrante dans la surface avait été « oubliée », mais que penser de ce penalty accordé à Lucciana juste avant la pause ?…

Si de semaines en semaines nous voyons la progression de notre équipe, elle est encore sur courant alternatif avec de superbes actions collectives (cf. le but inscrit par Manset) mais également par de mauvais choix ou des fautes techniques obligeant à une débauche d’énergie préjudiciable. Le coach l’a justement souligné lors de la conférence de presse d’après match. Espérons que nos joueurs n’auront pas trop puisé dans leur réserve avant d’aborder les deux autres matchs programmés cette semaine.

Chacun y allant de son avis sur la prestation individuelle de nos joueurs, nous entrons dans le jeu !

Nous avons apprécié Martin qui a été impérial en deux occasions en première période, Camara pour sa première cette saison, et Manset pour son but qui donne la victoire bien sûr, mais également pour son activité au centre de l’attaque qui devrait aider Romain lorsque les deux joueurs évolueront ensembles.

A un degré moindre Benhaïm très (trop ?) généreux qui y perd en lucidité et Coulibaly dont les relances ne sont pas assez précises. Si Mesbah offre une balle de but à Boutrah, il a encore du mal dans la finition. Nous l’avons souligné le très jeune Boutrah a été moins efficace que lors de ses dernières sorties. La régularité dans la performance fait partie du bagage technique et viendra au fil du temps nous n’en doutons pas.

Cette victoire « à l’extérieur » permet au Sporting de « récupérer » deux des quatre points lâchés à domicile face au Pontet (à Corte) et face à l’ACA. Une nouvelle victoire lors du match en retard (3ème journée) à disputer ce mercredi face à la réserve de Borgo (toujours à Furiani) permettrait à nos joueurs de grimper à la 6ème place du classement avant la réception samedi prochain de Gémenos. Un beau challenge.

Fi de ces spéculations ! Pour l’heure profitons pleinement de cette première victoire/

 

SHARE

1 commentaire

  1. Merci pour ce compte rendu bien précis.
    La saison va être longue, semée d’embuches, et rien n »est écrit pour que l’on termine premier du groupe.
    L’équipe a besoin d’automatismes, les joueurs d’expérience à ce niveaux seront précieux pour la suite de la compétition.
    Mais que cela sera long, très long …

Laissez votre commentaire