Gagner !

A force de cumuler les défaites à l’extérieur, le Sporting est dans l’obligation de gagner à domicile. C’est se mettre une pression que davantage d’application de concentration et d’implication loin de Furiani soulageraient.

Après le 2-4 ramené de Reims le week-end dernier, le coach s’est livré dans la semaine devant la presse à un surprenant « mea culpa ». Surprenant car il s’agit d’une démarche que peu de coachs osent. Sera-ce salutaire ? Nous aurons l’occasion de nous en rendre compte dans une quinzaine de jours à Sochaux et dans le match de Coupe de la Ligue que le Sporting disputera face à Evian-TG courant décembre.

Dans l’immédiat c’est un match à domicile qui attend nos joueurs avec pour challenge la poursuite de l’invincibilité à Furiani qui dure depuis le 21 avril dernier, date à laquelle les Lillois avaient fait plier nos Bleus durant les 5 dernières minutes de la rencontre (1-2).

Pour cela il faudra vaincre les Rennais dont le successeur de Frédéric Antonetti, Philippe Montanier, a été l’adjoint de Nouzaret ici même pendant la saison 2001-2002.

Les Bretons occupent la 8ème place au classement avec 17 points, 2 de plus que nos Bastiais qui leur passeraient devant en cas de victoire. Ces 17 points les Rennais les ont gagnés autant à domicile (9 points 2 victoires, 3 nuls et 1 défaite) qu’à l’extérieur (8 points 2 victoires, 2 nuls et 2 défaites) avec lors de leur dernier déplacement une retentissante victoire 5-0 ramenée de Toulouse !

Avec 16 buts en 12 journées l’attaque rennaise figure parmi les meilleures. Pas étonnant lorsque l’on possède dans ses rangs Oliveira (7 buts) et Kadir (5 buts). Si Alessandrini tout juste revenu d’une grave blessure et qui n’a disputé que 5 rencontres cette saison (1 but) et Pitroipa (7 buts la saison dernière) reviennent au top, nul doute que nos défenseurs risquent d’être mis à contribution.

Une défense Bastiaise qui sera toujours privée d’Harek, mais où Diakité devrait retrouver une place de titulaire aux dépends de Cioni. Faute de solution de rechange, Palmieri devrait lui conserver le poste d’arrière gauche. C’est en effet « grâce » aux largesses de nos arrières latéraux que les Rémois ont inscrits 3 de leurs 4 buts le week-end dernier.

Cahuzac qui retrouve le groupe devrait être titularisé aux côtés de Romaric, même buteur bastiais( !), en milieu défensif. Khazri auteur d’une passe décisive et d’un magnifique coup-franc sera aligné à gauche nous n’en doutons pas, et Bruno, suspension purgée, devrait quant à lui jouer en pointe de l’attaque.

Qui pour les deux postes restants à pouvoir dans l’axe et à droite du milieu de terrain ? Pas Genest et Maoulida qui ne sont pas retenus dans le groupe. Boudebouz, Ilan ou Késéru qui n’est pas un véritable avant centre,  à l’animation ? Boudebouz ou Krasic à droite ? Une surprise avec Raspentino ou Ba ?

Quels qu’ils soient les titulaires comme leurs remplaçants devront se racheter aux yeux des accaniti frustrés par des résultats à l’extérieur qui plombent toutes ambitions dans ce championnat.

A noter que seulement 2 joueurs présents dans le groupe retenu par Frédéric Hantz ce jour, Landreau et Palmieri ont participé à l’intégralité de la dernière rencontre disputée face à Rennes, c’était à Gueugnon en janvier dernier (défaite 0-2), alors que 2 autres Cioni (3 mn) et Ilan (76mn) étaient entrés en cours de match. C’est donc ailleurs que dans une volonté de revanche qu’il faudra que nos Bleus trouvent le supplément de motivation capable de les pousser vers le succès.

Il ne faudrait pas qu’une expulsion soit le déclencheur de révolte comme cela a été le cas face à Toulouse et Nice il y a quelques semaines.

Gagner devra être l’unique objectif ce samedi. Il sera temps ensuite de travailler afin d’en finir avec cette mauvaise série à l’extérieur.

FORZA BASTIA! CORSICA A VINCE!

 

 

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.