Un derby d’exilés.

Autant après la défaite face au PSG il était important pour nos joueurs de retrouver au plus vite la compétition, autant eux comme nous supporters aurions aimés savourer davantage la belle victoire obtenue dans la douleur face à Nice samedi dernier.

Malheureusement la Coupe « gadget » de la Ligue impose une reprise immédiates des hostilités pour les « sans grade », PSG, Marseille, Lyon, St Etienne, Nice et Bordeaux n’entrant dans la danse qu’à partir des 1/8ème de finale soit à 4 matchs d’une nouvelle participation européenne.

Double peine pour le Sporting et l’ACA qui joueront cette rencontre sur terrain neutre (à Martigues) et à huis clos. Nos dirigeants qui avaient fait appel de cette décision auront eu à subir l’inhabituelle lenteur du CNOSF qui a rendu sa décision si tard qu’il n’était plus possible pour des questions d’organisation de saisir en référé le tribunal administratif de Bastia…

Comment les deux équipes vont-elles aborder cette rencontre sans public ?

L’ACA en difficulté en championnat occupe la 18ème place à 3 points du premier non relégable et reste sur 3 défaites consécutives. Ravanelli et ses joueurs vont-ils « lâcher » le match pour mieux se consacrer au championnat, ou vont-ils s’en servir pour tenter de relancer la machine ? Un gros défi pour une formation qui n’a remporté qu’une seule victoire depuis le début de la saison (face à Lyon le 25/09) n’a marqué que 7 buts (plus mauvaise attaque) et encaissés 15 buts en 11 journées.

Avec 4 joueurs incertains pour cause de blessures diverses (Squillaci, Khazri, Cahuzac et Palmieri) auxquels s’ajoutent les absences pour cause de suspension de Diakité et de Bruno, Frédéric Hantz va devoir « gratter les fonds de tiroir » afin de composer son groupe de 18. Il y aura vraisemblablement quelques jeunes de la CFA appelés pour compléter l’effectif, et peut être même joueront-ils.

Une certitude toutefois c’est la volonté du coach de jouer à fond ce tour de coupe : « La Coupe de la Ligue est importante pour le Club… » a-t-il répondu à un journaliste qui lui posait la question. Nous ne doutons pas qu’il alignera l’équipe la plus compétitive possible en fonction des présents, sans trop se soucier du prochain rendez-vous, samedi prochain, à Reims pour la 12ème journée de championnat.

Quelle que soit l’issue de ce 1/16ème de finale, il est impératif qu’il n’y ait pas de prolongations. Avec une ½ heure jouée à 10 contre 11 face à Nice, nos joueurs ont déjà fourni beaucoup d’efforts pour une semaine avec trois rencontres au programme.

Même si la « claque » reçue face au PSG semble digérée, une nouvelle victoire dans ce derby d’exilés ne peut que faire du bien au moral. AVANTI !

 

FORZA BASTIA! CORSICA A VINCE!

 

SHARE

Aucun commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.