Bastia franchit l’oxer…

Le Sporting enchaînait hier le deuxième de sa série de trois matchs en 6 jours imposée par la volonté conjuguée de l’AJ Auxerre et d’une LFP bienveillante à l’égard des Icaunais. Série bien mal entamée par nos Bleus qui évoluaient pour l’occasion en orange (mais qu’est-ce qui « justifie » le choix cette couleur pour le troisième jeu de maillots ?) avec la très lourde défaite 5 à 2 à Lyon.

Malgré sa volonté de ne pas bouleverser l’équipe type qui semble se dégager depuis quelques rencontres, Frédéric Hantz s’y est vu contraint. D’abord avec l’expulsion d’Harek (qui s’en sort bien avec un seul match de suspension), mais également afin de ménager certains joueurs. Physiquement, Cahuzac et Maoulida, ou moralement pour Novaes qui a vraiment du mal à retrouver le niveau affiché lors des deux exercices précédents. Ce ne sont pas les cinq buts (dont deux penaltys) encaissés à Lyon qui peuvent l’y aider.

Le onze de départ est composé de Bonnefoi, titulaire pour la première fois de la saison. Devant lui Cioni, Marchal, Choplin et Marque qui remplace Harek. Cahuzac ménagé, c’est Sablé lui aussi pour une première qui est associé à Rothen en milieu défensif. Plus haut nous retrouvons Palmieri, Khazri et Thauvin, enfin, seul en pointe Modeste.

Côté Auxerre, avec cinq défenseurs alignés dès le coup d’envoi, les choses sont claires : Ne pas prendre de but et jouer à fond la contre-attaque.

La « stratégie » bourguignonne, le manque de génie de nos joueurs et l’état lamentable de la pelouse, qui devrait être entièrement refaite prochainement, se conjuguent pour offrir un « spectacle » de piètre qualité. Le fait marquant de cette 1ère mi-temps est la sortie sur blessure de Marchal suite à un choc avec … Cioni ! C’est dire si nous nous sommes ennuyés ! L’entrée de Sans nous permet de retrouver notre paire de centraux des années National et L2.

Pas de changement de joueurs à la reprise, mais une nette amélioration du jeu côté Bastiais. Enfin pourrions-nous dire ! A Auxerre Walemme, comme Hantz à Bastia, a donné sa chance au gardien remplaçant pour ce match. Sorlin en profite pour « se montrer » auteur de quelques belles parades.

A la 80ème Maoulida remplace Rothen légèrement blessé à la cuisse. Les Bleus poussent, mais la pelouse de plus en plus dégradée ne les aide pas. C’est pourtant sur un débordement de Thauvin suivi d’un centre millimétré à ras de terre que Modeste délivre tout un stade quand certains spectateurs commençaient à le siffler. (83ème Bastia 1 Auxerre 0). Plus qu’une dizaine de minutes à tenir face à des adversaires qui tentent le tout pour le tout. C’est l’occasion pour Bonnefoi de se mettre lui aussi en évidence sur une reprise de la tête d’Oliech.

Après trois minutes de temps additionnel l’arbitre siffle la fin du match sur cette victoire difficile mais précieuse du Sporting. Victoire acquise sans avoir à jouer de prolongations ce qui évite des fatigues supplémentaires avant la réception de Valenciennes dès samedi.

Nous nous interrogeons encore sur l’empressement des Auxerrois pour disputer cette rencontre cette semaine plutôt que dans huit jours…

C’est donc le Sporting qui recevra Lille à la fin du mois pour une double confrontation en l’espace de quelques jours. Après le ¼ de finale le 27 novembre à Furiani, la 15ème journée de championnat se jouera au Stadium Nord, journée pour laquelle le Club des Supporters de Bastia à Paris organise un déplacement. (Des précisions   ICI   )

L’actualité immédiate c’est la réception de Valenciennes de Penneteau et Leca. Comme face à Auxerre, défaite en Coupe de la Ligue 4 à 0 il y a deux ans, nos Bleus ont une revanche à prendre face aux Nordistes qui eux s’étaient imposés 3 à 1 en Coupe de France la saison passée. Une très courte période de récupération pour nos joueurs et sûrement quelques interrogations pour le coach au moment de choisir les onze titulaires…

 

UNITI VINCEREMU E FORZA BASTIA

SHARE

1 commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.